S'abonner
Constructeurs

La Peugeot 508 PSE continue bien sa carrière

Publié le 19 juin 2024

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
La très discrète 508 PSE, qui a été faceliftée en février 2023, ne va pas immédiatement disparaître du catalogue Peugeot. Elle va continuer sa carrière, comme la 508 traditionnelle, mais elle restera en revanche le seul modèle à porter le blason Peugeot Sport Engineered.
Peugeot 508 PSE
Depuis son lancement fin 2020, Peugeot a vendu 3546 unités de la 508 PSE, dont 1 617 en France. ©Peugeot

La Peugeot 508 PSE voulait être l'héritière des GTi, RC et autres Mi16 qui ont jalonné l'histoire des sportives de la marque au lion. Dévoilée le 18 juin 2020, sur le circuit des 24 Heures du Mans, cette 508 "Peugeot Sport Engineered" ouvrait la voie à une nouvelle sportivité. Elle symbolisait aussi la passerelle entre l'engagement de la marque en endurance et le commerce.

 

À l'époque de son lancement, les ambitions semblaient modestes avec un objectif de 5 à 6 % du mix des ventes de la 508, soit quelques milliers d'unités à l'échelle européenne. Un volume confirmé depuis car Peugeot a écoulé 3 546 unités de ce modèle depuis son lancement, dont 1 617 en France.

 

A lire aussi : 508 PSE : la sportivité selon Peugeot

 

Porté par le directeur général de Peugeot à l'époque, Philippe Imparato, le projet s’annonçait comme la première pierre d'une gamme sportive. En effet, l'état-major avait laissé entendre que la 308 pourrait un jour porter ce badge, tout comme une e-208. Il n'en sera rien malgré certains développements engagés.

 

La 508 PSE en 2020 à l'occasion de ses essais sur le circuit Bugatti du Mans. ©Peugeot

 

Il faut dire qu'après le lancement de la 508 PSE, l'environnement de Peugeot a rapidement changé. PSA s'est marié avec FCA pour donner Stellantis, puis l'industrie automobile a totalement basculé dans l'électrique, ne laissant plus vraiment de place et de moyens à des projets de niche.

 

De plus, Peugeot a également changé de directeur général durant cette période, avec l'arrivée de Linda Jackson. D'ailleurs, cette dernière n'a pas annoncé dernièrement la fin de la 508 PSE, mais seulement qu'il n'y aurait sans doute pas d'autres modèles PSE dans la gamme à l'avenir.

 

Ce modèle reste donc au catalogue du constructeur au prix de 69 240 euros pour la berline et 70 520 euros pour la SW.

 

Des sportives d'une autre nature

 

Avec l'électrification, le SDV (Software Defined Vehicle) ou encore la connectivité et les artifices modernes, nous pourrions peut-être voir naître des modèles sportifs d'une autre nature.

 

Hyundai a ouvert une nouvelle voie avec la Ioniq 5 N, totalement électrique, mais qui singe le fonctionnement d'une sportive thermique. Avec l'A290, Alpine s'essaye également à la sportivité d'un nouveau genre.

 

Qu'en sera-t-il chez Peugeot et chez Stellantis ? Des modèles électriques, dits sportifs, de 240 ch ou plus existent ou sont annoncés dans les gammes européennes. Mais il est presque sûr que plus aucun modèle nécessitant un vrai nouveau développement, comme ce fut le cas pour la 508 PSE, ne verra le jour dans les années à venir. Cela restera l'apanage des marques premium, principalement allemandes.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle