S'abonner
Constructeurs

FCA parie sur Jeep et le Michigan

Publié le 27 février 2019

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
FCA vient d'annoncer un plan d'investissements de 4,5 milliards de dollars dont 1,6 est destiné à une nouvelle usine d'assemblage située dans la ville de Détroit. Le développement de Jeep et l'électrification de la gamme sont au centre des investissements.
Mike Manley, PDG de FCA, lors du salon de Los Angeles 2018

 

Sergio Marchionne avait tracé la route en dévoilant, le 1er juin 2018, le plan stratégique de FCA portant sur la période 2018-2022. Il appartient aujourd'hui à Mike Manley, le nouveau PDG de FCA, de le mettre en musique. Après une première annonce, en novembre 2018, concernant un vaste plan de relance et d'investissements en Italie avec 5 milliards d'euros à la clé, le constructeur vient de dévoiler une autre enveloppe pour ses activités aux Etats-Unis. FCA va injecter 4,5 milliards de dollars (3,95 milliards d'euros).

 

Une fois n'est pas coutume, c'est Détroit et le l'Etat du Michigan qui sont au centre des investissements annoncés. En effet, FCA a annoncé que cinq usines du Michigan allaient gagner des capacités de production et qu'une nouvelle usine d'assemblage allait être ouverte dans la ville de Détroit. Cela faisait 28 ans que ce n'était pas arrivé à Motor City et 13 ans dans le Michigan ! La dernière ouverture dans la ville remonte à 1991 avec le site de Jefferson North. Le tout devrait créer près de 6 500 emplois selon FCA.

 

Au centre de ses investissements on retrouve la marque Jeep qui est aujourd'hui devenue le fer de lance du groupe. Mike manley, alors patron de Jeep, avait déclaré en 2018 : "Cette année, un SUV vendu dans le monde sur 17 sera une Jeep, notre objectif est d’arriver à un sur 12 en 2022, puis un sur cinq dans le futur."

 

L'usine d'assemblage s'appuiera sur le site de fabrication de moteurs de Mack Avenue où l'une des lignes (Mack 2) est arrêtée depuis 2012. Les mécaniques encore produites à Mack 1 (Pentastar 3.6, 3.2 et 3.0) seront transférées dans l'usine de Dundee contre un chèque de 119 millions de dollars. FCA va investir sur le site de Mack Avenue 1,6 milliard de dollars pour y produire la nouvelle génération de Grand Cherokee ainsi qu'un futur grand SUV 7 places. 3 850 emplois devraient être créés. La transformation du site va démarrer à la fin du deuxième trimestre. Les premiers SUV 7 places sont attendus pour fin 2020 et le nouveau Grand Cherokee pour le premier semestre 2021.

 

L'usine de Jefferson Nord va recevoir une enveloppe de 900 millions de dollars pour moderniser ses outils de production et embaucher 1 100 personnes afin de produire le Dodge Durango et le prochain Grand Cherokee. Le site de Warren, qui fabrique notamment des pick-up Ram 1500 Classic, voit son enveloppe d'investissements passer à 1,5 milliard de dollars afin d'accueillir les nouveaux Jeep Wagoneer et Grand Wagoneer. L'effectif du site devrait grimper de 1 400 nouvelles personnes. Ces trois sites, centrés sur des modèles Jeep, auront également une compétence électrique puisque des versions hybrides rechargeables et électriques sont d'ores et déjà annoncées.

 

Le constructeur rappelle que depuis deux ans il a complétement revu son organisation industrielle aux Etats-Unis grâce à de nombreux investissements. Il en précise d'ailleurs le total : depuis 2009, FCA a investi 14,5 milliards de dollars dans ses usines américaines et créé près de 30 000 emplois. Une bonne nouvelle pour l'automobile américaine à l'heure où Ford et GM sont plutôt sur une tendance inverse après avoir annoncé la fermeture de plusieurs usines dans le pays. Ainsi, GM va réduire ses effectifs de 15 % en 2019 et fermer 5 usines en Amérique du Nord, dont 4 aux Etats-Unis. 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle