S'abonner
Constructeurs

Entretien avec Thomas W. Lasorda, CEO Chrysler Group

Publié le 26 janvier 2007

Par Tanguy Merrien
6 min de lecture
"Les profits résultent des bons produits" Flexibilité, souplesse, adaptabilité, autant de termes qui définissent les grandes lignes de la politique de Thomas LaSorda. Une politique s'appuyant sur des produits fiables, moins gourmands et bénéficiant...
"Les profits résultent des bons produits"
Flexibilité, souplesse, adaptabilité, autant de termes qui définissent les grandes lignes de la politique de Thomas LaSorda. Une politique s'appuyant sur des produits fiables, moins gourmands et bénéficiant...
"Les profits résultent des bons produits" Flexibilité, souplesse, adaptabilité, autant de termes qui définissent les grandes lignes de la politique de Thomas LaSorda. Une politique s'appuyant sur des produits fiables, moins gourmands et bénéficiant...
...d'une politique commerciale plus ciblée. Journal de l'Automobile. Comment se porte le groupe Chrysler aujourd'hui ? Les nouvelles des Big Three ne sont pas vraiment rassurantes ?Thomas W. Lasorda. Chrysler a connu incontestablement des problèmes financiers en 2006. Cependant, les problèmes des Big Three ne peuvent pas être envisagés de la même manière, déjà pour une question d'échelle. GM a produit 9 millions de véhicules, Ford, 6 millions quand le groupe Chrysler en produit 2,7 millions. Tout le monde nous compare à GM et Ford, mais nous sommes bien différents. Un point cependant nous réunit, à différentes échelles, les problèmes d'assurance maladie, les coûts sociaux et certains héritages du passé. Nous allons cependant engager une restructuration que nous annoncerons fin février. JA. Comment expliquez-vous que Toyota ait réussi à vous dépasser sur le territoire américain ?T.W.L. Toyota est un redoutable concurrent et le groupe Chrysler a besoin de retrouver un nouveau souffle, de relancer les ventes et les profits, de repartir sur une croissance rentable. Toyota est un grand acteur mondial qui a fait 9 millions de véhicules alors que nous en faisons 2,7 millions. Toutefois, nous allons nous battre pour recouvrer une bonne place en nous appuyant sur les nouveaux produits. JA. Vous venez de prendre en plus de vos fonctions de président, celles de directeur des ventes p[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle