S'abonner
Constructeurs

Entretien avec Jacques Chauvet, directeur commercial France Renault : "Nous totalisons 4000 immatriculations de plus qu'à fin février 2004"

Publié le 18 mars 2005

Par Christophe Jaussaud
7 min de lecture
Le Salon de Genève a été l'occasion de faire le point avec Jacques Chauvet, le nouveau directeur commercial France de Renault. Après une bonne année 2004, Renault veut défendre ses positions en 2005. Les deux premiers mois de l'année semblent être de bon augure, en attendant d'autres nouveautés,...
Le Salon de Genève a été l'occasion de faire le point avec Jacques Chauvet, le nouveau directeur commercial France de Renault. Après une bonne année 2004, Renault veut défendre ses positions en 2005. Les deux premiers mois de l'année semblent être de bon augure, en attendant d'autres nouveautés,...
Le Salon de Genève a été l'occasion de faire le point avec Jacques Chauvet, le nouveau directeur commercial France de Renault. Après une bonne année 2004, Renault veut défendre ses positions en 2005. Les deux premiers mois de l'année semblent être de bon augure, en attendant d'autres nouveautés,...
...comme la Clio en fin d'année, mais aussi de nouvelles concurrentes, notamment sur le segment B. Journal de l'Automobile. Renault, au-delà de ses excellents résultats globaux, a réussi à se maintenir en France sur un marché assez difficile en 2004. Quels seront vos atouts en 2005 ? Jacques Chauvet. Ces résultats font de Renault le constructeur généraliste le plus rentable d'Europe. Nous avons progressé de 100 000 voitures dans le groupe, un volume toutefois à mettre à l'actif de Renault car les ventes de Dacia sont venues compenser le recul de Renault Samsung Motor. Pour 2005, les objectifs sont connus, le président a annoncé une marge opérationnelle à 4 %, donc c'est sur cette base que nous travaillons. Alors, pour la France, cela veut dire que nous allons tenir et défendre nos positions commerciales qui sont de 27 % en VP et 32 % en VUL. A fin février, nous sommes d'ailleurs en phase avec le plan de marche puisque nous totalisons 4 000 immatriculations de plus qu'à fin février 2004. JA. La Clio n'est plus toute jeune, la Twingo risque de souffrir avec l'arrivée des C1, 107 et Aygo, cela pourrait être difficile sur ce segment… JC. La Twingo, malgré ses douze années d'existence, résiste bien. Quant à la Clio, elle est effectivement en fin de vie, mais elle sera remplacée cet automne. Nous avons toutefois un petit retard d'immatriculations sur la Clio car nous avons connu un problème d'approvisionnement avec un fournisseur qui a allongé les délais. Aujourd'hui, ce derni[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle