S'abonner
Constructeurs

Déjà plus de 4 000 commandes pour Lynk & Co en France

Publié le 17 novembre 2021

Par Christophe Jaussaud
4 min de lecture
De passage à Paris pour l'installation d'un point service dans la capitale, Alain Visser a fait le point sur l’activité de Lynk & Co dans l'Hexagone. Le démarrage est plus fort qu'attendu avec déjà 4 000 abonnements engrangés.
Alain Visser, président de Lynk & Co.
Alain Visser, président de Lynk & Co.

Cela ne se traduit pas encore dans les immatriculations, avec seulement 138 unités à fin octobre 2021, mais l'activité de Lynk & Co en France démarrage fort. Avant même le lancement d'une campagne de communication, attendue pour 2022, la marque a déjà enregistré 4 000 commandes dans l'Hexagone. Mais comme les autres constructeurs, Lynk & Co est aussi pénalisé par la pénurie de semi-conducteurs et les délais se sont allongés. Toutefois, Alain Visser, le président de la marque, compte bien accélérer la cadence des livraisons en 2022.

 

Le président a fait le déplacement en France, cette semaine, afin d'installer le premier point physique de la marque. Il ne s'agit pas encore du Club, de la vitrine de Lynk & Co, mais d'un point de services où les équipes françaises de la marque sont installées et qui servira aussi de lieu de livraison. Il se situe dans le 11e arrondissement de la capitale et ouvrira au public en décembre prochain. Quant au Club Lynk & Co dans Paris, il devrait être une réalité en 2022. La marque vise ensuite Marseille et Lyon.

 

A lire aussi : Alain Visser : "Lynk & Co peut se passer d'un réseau de distribution"

 

Lynk & Co semble donc sur de bons rails en France et le succès est également au rendez-vous dans toute l'Europe. A ce jour, la marque a enregistré 30 000 commandes, dont plus de 95 % avec la formule d'abonnement tout compris de 500 euros par mois. Mais le Club compte au total 80 000 membres, puisque 50 000 personnes se sont également inscrites sans commander de voiture. Ils pourront notamment utiliser la fonction autopartage, intégrée à la Lynk & Co 01, le seul modèle disponible pour l'heure. La marque compte jusqu'ici 6 clubs en Europe mais 17 supplémentaires vont ouvrir en 2022.

 

Ce très bon démarrage fait dire à Alain Visser qu'il faudra sans doute revoir les objectifs. En effet, à la vue des 30 000 commandes déjà enregistrées en Europe, depuis le lancement de l'activité en octobre 2020, la barre des 100 000 unités visée à fin 2023 pourrait finalement être revue à la hausse.

 

 

Le Lynk & Co 01, ce SUV reposant sur la plateforme technique du Volvo XC 40 et reprenant son système hybride rechargeable, sera la seule offre de la marque dans les années à venir. Alain Visser veut de la simplicité et cela se traduit également par une gamme très restreinte avec une seule finition et deux couleurs disponibles (noir ou bleu). Un modèle, produit en Chine, destiné à la formule sans engagement mais qui peut aussi être acheté au prix de 41 500 euros. A plus long terme, Lynk & Co passera au 100 % électrique.

 

Les particuliers devraient représenter le gros du business mais Lynk & Co n'oublie pas les professionnels et son accord avec ALD en témoigne. Le président a indiqué que 25 % des commandes viendraient des professionnels. D'ailleurs, l'état-major recrute pour cette activité BtoB qui sera indépendante, c'est-à-dire que le travail sur les grands comptes ne se fera pas avec Volvo. Le réseau de la marque suédoise étant pour sa part engagé dans l'après-vente pour assurer l'entretien du SUV 01. Lynk & Co a ainsi négocié, avec chaque pays, un tarif préférentiel.

 

Quant aux VO, Lynk & Co n'a pas encore totalement arrêté sa politique mais il est sûr que des SUV 01 seront, à un moment donné, retirés de la formule d'abonnement et connaitront une autre vie. Le partenaire ALD pourrait alors représenter un canal pour écouler ses véhicules. Ces VO viendraient peut-être améliorer la rentabilité de la marque. En attendant, Alain Visser estime que Lynk & Co sera profitable dès 2023 et que le business modèle choisi permettra de dégager une rentabilité globale aussi bonne que les bons élèves parmi les constructeurs au modèle de distribution traditionnel.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle