S'abonner
Constructeurs

Cupra en mode record, Seat à la dérive en 2022

Publié le 13 janvier 2023

Par Damien Chalon
3 min de lecture
Fortunes diverses pour la maison Seat qui voit sa jeune marque Cupra s’envoler de 92,7 % en 2022, à 152 900 livraisons. Une croissance qui se fait au détriment de la marque historique, limitée à 232 700 immatriculations à -40,5 %.
Seat et Cupra
Le Cupra Formentor a été le modèle le plus en vendu par Seat SA dans le monde en 2022.

La stratégie du groupe Volkswagen pour sa filiale Seat apparaît de plus en plus claire : tout pour Cupra ! Les chiffres de ventes ne mentent pas. En 2022, la jeune marque privilégiant les modèles à fort caractère a vu ses livraisons s’envoler de 92,7 %, pour un atteindre un total de 152 900. Dans le même temps, la maison mère Seat a totalement décroché, plongeant de 40,5 % pour se limiter à 232 700 unités.

 

Au global, Seat SA a vu ses volumes s’éroder de 18,1 %, sous les 400 000 immatriculations, précisément à 385 600. "2022 a été une année imprévisible, mais nous en avons certainement tiré le meilleur parti", analyse Wayne Griffiths, PDG de Seat et Cupra.

 

Des revenus plus élevés grâce à Cupra

 

La marque espagnole n’est plus que l’ombre de ce qu’elle était il y a encore quatre ans. En 2019, ses ventes s’élevaient à 574 100 unités dans le monde. Depuis, elle ne fait que décliner, surtout depuis l’émergence de Cupra.

 

Le positionnement plus haut de gamme de la jeune marque assure des revenus plus confortables à Seat SA, qui ne s’en cache pas. "Face aux pénuries persistantes de semi-conducteurs et de pièces, nous avons pris la décision stratégique de donner la priorité aux modèles Cupra à marge plus élevée par rapport aux voitures Seat", déclare Wayne Griffiths.

 

A lire aussi : Les ventes mondiales de Volkswagen ont reculé de 6,8 % en 2022

 

Il poursuit son propos en reconnaissant que cette stratégie a "inévitablement eu un impact sur le nombre de véhicules Seat que nous avons livrés", mais que celle-ci demeurait essentielle "pour assurer la stabilité à long terme de l'ensemble de l'entreprise."

 

C’est en Allemagne que Cupra assure ses volumes les plus importants, avec 58 400 unités. Suivent le Royaume-Uni (14 400), l'Espagne (13 600), l'Italie (11 300), la France (7 600), l’Autriche (5 400) et la Suisse (5 000). Hors d’Europe, la marque se fait une place au Mexique (4 300), mais aussi en Turquie (2 800) et en Israël (2 700).

 

Niveau de commandes record

 

Le modèle le plus vendu est le Formentor. Il termine l’année 2022 à 97 600 mises à la route, soit 63,8 % des ventes de la marque. Vient ensuite la berline électrique Born à 31 400 unités livrées. Cupra compte bien poursuivre sur sa lancée en 2023 avec l’ouverture de nouvelles concessions à Berlin, Madrid et Paris et le lancement d’un SUV 100 % électrique, le Tavascan.

 

Concernant Seat, sa place forte demeure l’Espagne avec 49 200 immatriculations en 2022, à -30,4 %. L’Allemagne suit avec 46 900 unités, devant le Royaume-Uni (22 200), l'Italie (13 900) et la France (13 900). Son modèle le plus vendu est l’Arona (71 000) suivi de l’Ibiza (51 300) et de la Leon (41 500).

 

A lire aussi : Cupra met le cap sur l'Australie

 

L’actualité produit sera relativement pauvre pour la marque, puisqu’il est seulement fait mention à ce stade de quelques mises à jour du lancement de deux scooters électriques.

 

En guise de conclusion, Kai Vogler, vice-président exécutif des ventes et du marketing de Seat SA, se montre optimiste pour 2023, tant pour Seat que Cupra, en assurant que la demande reste "très élevée, avec une banque de commandes record pour les deux marques."

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle