S'abonner
Constructeurs

Comment Opel est devenue une pièce maîtresse du groupe Stellantis

Publié le 15 mai 2024

Par Nabil Bourassi
6 min de lecture
La seule marque allemande du groupe dirigé par Carlos Tavares jouit du succès d'une gamme totalement renouvelée. Opel, qui revendique un statut de généraliste premium à l'instar de Peugeot, s'est toutefois montrée plus pragmatique pour ne pas répéter les mêmes erreurs à l'international. Cette stratégie s'est traduite par de remarquables percées dans les pays émergents.
Opel stratégie payante Frontera
Florian Huettl a divulgué le Frontera qui remplacera le Crossland et sera disponible en sept places. ©Le Journal de l'Automobile
Chez Opel, c’est l’euphorie… Dans un contexte morose, la marque allemande rachetée en 2017 par le groupe PSA (depuis devenu Stellantis) enchaîne les bonnes nouvelles. En 2023, Opel a enregistré un bond de ses ventes de 15 %, dont +22 % pour la gamme 100 % électrique, +26 % sur les utilitaires.    Pour Carlos Tavares, patron du groupe Stellantis, Opel était la bonne pioche. Cela lui permettait de mettre la main sur d[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle