S'abonner
Social

PSA recruterait encore au sein de l'Alliance

Publié le 17 septembre 2019

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Vincent Cobee, ex-Mitsubishi et Nissan, serait en passe de rejoindre le groupe PSA. Ce ne serait pas la première fois que Carlos Tavares recrute dans son ancienne maison.
Vincent Cobee, qui a quitté Mitsubishi en avril 2019, devrait entrer chez PSA.

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:"Tableau Normal";
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent:"";
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:8.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:107%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family:"Calibri",sans-serif;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

 

Après Alain Raposo, Yann Vincent, Olivier Bourges, Anne Abboud, Thierry Koskas ou encore Arnaud Debœuf, l'organigramme de PSA devrait bientôt compter un ancien membre de l'Alliance RNM de plus. En effet, selon Reuters, Vincent Cobee, qui a quitté Mitsubishi en avril dernier à la suite de la large réorganisation liée à l'affaire Ghosn, serait en passe de rejoindre PSA. Une source proche du dossier, le place même à un poste de marketing international.

 

Avant de quitter Mitsubishi, Vincent Cobee était en charge de la stratégie produits de la marque aux diamants depuis le printemps 2017. Précédemment, il avait notamment présidé aux destinées, chez Nissan, de la marque Datsun durant sept ans. Entré chez Nissan en 2002, cet X-Ponts a fait une large partie de sa carrière chez le nippon où il a notamment été corporate vice-président, directeur des programmes.

 

PSA n'en finit donc pas de recruter chez Renault-Nissan et cela commencerait à faire grincer des dents en interne. Interrogé sur ce sujet au salon de Francfort, Carlos Tavares a répondu qu'il ne chassait pas chez Renault ou au sein de l'Alliance mais qu'il ne pouvait pas non plus se priver des compétences de dirigeants qu'il connaît bien quand ceux-ci le contactent. "Le groupe PSA, comme n'importe quelle entreprise, est en permanence en quête de talents, prioritairement en interne (...) mais on regarde aussi en externe, surtout lorsque les gens frappent à notre porte", a dit déclaré.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle