S'abonner
Social

Le GNFA entame une vaste restructuration de son organisation

Publié le 20 octobre 2020

Par Catherine Leroy
5 min de lecture
Fortement impacté par la réforme de la formation professionnelle et la crise du coronavirus, le GNFA est obligé d'engager une importante restructuration. Virginie de Pierrepont, présidente du GNFA, nous présente cette réorganisation et le plan de sauvegarde de l'emploi envisagé.
Confronté à une baisse drastique de son activité, le GNFA a enclenché un plan de sauvegarde de l'emploi.
Confronté à une baisse drastique de son activité, le GNFA a enclenché un plan de sauvegarde de l'emploi.
  Avec un chiffre d'affaires divisé par deux en l'espace d'un an, le GNFA, principal organisme de formation de la branche des services automobiles, n'a plus d'autres choix que d'entamer une mutation profonde avec une réorganisation interne et la refonte de son offre de services pour ses entreprises clientes.   La crise du coronavirus est venue aggraver une situation rendue délicate par la réforme de la formation professionnelle, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2019. "En mars 2020, nous avons connu un arrêt brutal de notre activité. Mais contrairement à d’autres secteurs ou d’autres activités, les formations n’ont réellement repris qu’à partir du 15 septembre 2020. Ce qui fait près de six mois pendant lesquels, nous n’avons pu enregistrer de chiffre d’affaires. En 2019, nous avions réalisé près de 56 millions d’euros de chiffres d’affaires et nos prévisions de budget tablaient sur 53 millions d’euros au titre de 2020. Au final, l’année 2020 se soldera avec 28,5 millions d’euros de chiffres d’affaires", nous explique Virginie de Pierrepont, présidente du GNFA.   Pour passer ce cap plus que difficile, un PGE a été [...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle