S'abonner
Social

Herbert Diess reste à la tête du groupe Volkswagen

Publié le 12 juillet 2021

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Président du directoire du groupe Volkswagen depuis 2018, Herbert Diess a vu son mandat prolongé jusqu'en 2025. Il sera donc l'architecte de la nouvelle stratégie baptisée "New Auto" qui doit profondément modifier l'entreprise d'ici 2030.
Le conseil de surveillance du groupe Volkswagen vient de prolonger le mandat d'Herbert Diess à la présidence du directoire jusqu'en 2025.

 

Le patron du groupe Volkswagen, Herbert Diess a vu son mandat renouvelé jusqu'en 2025. Nommé en avril 2018 avec l'ambition de "casser les structures anciennes et sclérosées", Herbert Diess, 62 ans, s'était heurté en 2020 à un conflit interne sur les postes clés et la stratégie du groupe. Le conseil de surveillance de Volkswagen a toutefois "approuvé un nouveau contrat allant jusqu'à octobre 2025", a annoncé dans un communiqué le géant allemand, qui a renoué au premier semestre 2021 avec son rythme de croissance d'avant la pandémie.

 

Les tensions remontaient à plusieurs mois entre les syndicats et Herbert Diess, désireux de tourner définitivement la page du dieselgate et lancer Volkswagen dans l'ère de l'électrique. Le dirigeant avait perdu en juin 2020 la direction directe de la marque éponyme VW après une attaque inhabituellement violente des syndicats, qui avaient fustigé dans une lettre ouverte des "erreurs massives de gestion" dans deux lancements d'importants modèles. Un compromis avait finalement été trouvé fin 2020 entre syndicats et direction et le virage électrique entériné.

 

Le directoire a d'ailleurs présenté, vendredi 9 juillet 2021, devant le conseil d'administration la stratégie pour 2030. Baptisée "New Auto", elle doit permettre au constructeur allemand de "maintenir son leadership mondial dans un monde de la mobilité façonné par l'e-mobilité et les logiciels", selon le communiqué. "L'accent sera mis dans les années à venir sur le développement de l'expertise logicielle", qui doit en particulier permettre de développer la "conduite autonome", précise Volkswagen.

 

A lire aussi : Volkswagen dit stop aux moteurs thermiques

 

Volkswagen investit plus de 35 milliards d'euros dans l'électrique et compte proposer, d'ici 2030, 70 modèles électriques pour vendre 26 millions d'unités en dix ans. Avec ces investissements, le groupe veut notamment tourner la page du scandale des moteurs diesel truqués. Cette transition à marche forcée vers l'électrique se fera néanmoins au prix d'un plan de suppression de jusqu'à 5 000 emplois d'ici 2023, notamment à travers des départs anticipés à la retraite. (avec AFP)


 

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle