S'abonner
Services

Wash capitalise

Publié le 1 décembre 2021

Par Marc David
3 min de lecture
Le premier réseau de lavage national poursuit son déploiement tous azimuts en capitalisant sur ses acquis et en s’ouvrant à un nouveau marché. Il a notamment ouvert 24 nouveaux centres dans l'Hexagone.
Wash a ouvert 24 nouveaux centres en 2021.
Wash a ouvert 24 nouveaux centres en 2021.

Avec plus de 1 100 centres sur l’Hexagone, Wash poursuit le développement de son maillage territorial avec l’ouverture de 24 centres sur son réseau en stations-services en 2021, et vient d’acquérir deux nouveaux centres de lavage indépendants : celui de Labège près de Toulouse (31) et de Seclin (59). Un déploiement qui concerne également le lavage manuel sans eau dans les parkings Indigo en région parisienne, dans la mesure où cette activité vient de voir l’ouverture d’un centre à Neuilly Parc Marché, et que deux autres ouvertures sont prévues très prochainement à Haussmann C&A et à Réaumur St Denis.

 

Ainsi aujourd’hui, le développement de cette activité basée sur la technique de la vapeur repose sur 24 centres au total, principalement sur la région parisienne. Partant de là, les objectifs demeurent identiques à ceux indiqués lors de son lancement, à savoir atteindre 50 sites d’ici à 2 ans. "Bien sûr, s’il existe un potentiel commercial sur un site situé en dehors de Paris et la petite couronne, nous saisirons l’opportunité mais aujourd’hui, nous visons principalement les implantations potentielles sur les très gros centres commerciaux de la région parisienne", explique Vincent Lebarbenchon, responsable Partenariats & Communication de TotalEnergies Wash France.

 

Une nouvelle étape au niveau du traitement et recyclage de l’eau

 

Au-delà de cette stratégie, Wash a lancé comme prévu la Wash Academy, le tout nouvel espace de formation situé au sein de son siège de Rueil-Malmaison, qui accueille les exploitants et les équipes en charge du suivi et du développement de l’activité. "La première session a eu lieu début novembre, une deuxième s’étant déroulée à la mi-novembre, indique Vincent Lebarbenchon. Celles-ci ont concerné au global une quinzaine de personnes, soit essentiellement des chefs de secteur réseau. Par la suite, ces sessions s’adresseront également aux exploitants."

 

Des exploitants sans nul doute sensibles à la préservation des ressources, registre dans lequel figure en bonne place le traitement et le recyclage de l’eau. Si Wash poursuit son engagement à ce niveau, une étape importante vient d’être franchie avec la signature récente d’un accord de partenariat avec l’AESN (Agence de l’Eau Seine Normandie). "Ce partenariat nous a amené à identifier un certain nombre de centres de lavage sur lesquels nous pourrions installer des modules de recyclage", explique Vincent Lebarbenchon.

 

Enfin, sous la dénomination Wash@Work, Wash lance une offre de lavage auto en entreprise. Effectué sur les aires de parking des entreprises, ce nouveau service "sur mesure" a été développé pour les gestionnaires de parc qui gèrent des véhicules en autopartage et qui souhaitent entretenir les véhicules. En outre, la prestation est également disponible pour les collaborateurs qui travaillent dans les bureaux de l’entreprise en question, pour le lavage (intérieur et extérieur) de leur véhicule personnel. Sur le plan pratique, le service est proposé via une unité mobile (véhicule électrique) entièrement équipée avec le matériel professionnel (technique de la vapeur). La réservation des prestations et le paiement sont réalisés à partir d’une plateforme en ligne sécurisée.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle