S'abonner
Services

Trois raisons de lancer un réseau multimarque

Publié le 8 octobre 2004

Par Alexandre Guillet
2 min de lecture
Après Citroën et Renault, c'est au tour de Ford de créer son enseigne de réparation multimarque avec Motorcraft. Citroën avait commencé en février 2003. Ayant décidé de ne définir qu'un seul niveau de réparateur agréé, la marque fut confrontée à la perte de 1 250 de ses agents. Elle a donc créé...
    Après Citroën et Renault, c'est au tour de Ford de créer son enseigne de réparation multimarque avec Motorcraft. Citroën avait commencé en février 2003. Ayant décidé de ne définir qu'un seul niveau de réparateur agréé, la marque fut confrontée à la perte de 1 250 de ses agents. Elle a donc créé...
Après Citroën et Renault, c'est au tour de Ford de créer son enseigne de réparation multimarque avec Motorcraft. Citroën avait commencé en février 2003. Ayant décidé de ne définir qu'un seul niveau de réparateur agréé, la marque fut confrontée à la perte de 1 250 de ses agents. Elle a donc créé...
une marque et un réseau, Eurorepar, pour accueillir ses anciens agents et maintenir le chiffre d'affaires pièces des concessionnaires. La majorité des 1 000 centres Eurorepar, à fin juillet 2004, sont ainsi d'anciens agents Citroën. Renault, au contraire, a conservé ses 4 500 agent[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle