S'abonner
Services

Tchek à la conquête de l'Europe

Publié le 23 septembre 2020

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
La solution de portique d'inspection des véhicules a annoncé étendre sa zone d'activité géographique. Elle est désormais en mesure de servir les clients en Allemagne et au Benelux.
Le portail Tchek sur le site de la concession PLD Autos, à Aix-en-Provence (13).

 

La course est lancée. Alors que ProovStation présente (enfin) son équipement le 23 septembre 2020, son principal rival sur le marché des portiques d'inspection annonce qu'il est désormais capable de déployer son offre hors de nos frontières. En effet, outre l'Hexagone, Tchek a ajouté l'Allemagne et les pays du Benelux à sa zone de chalandise. Une officialisation qui intervient après avoir testé la solution sur plusieurs sites étrangers, durant l'été passé.

 

Des mises en service qui permettent au portique de Tchek de consolider sa position de précurseur, sur un marché dynamique qui ne manquera pas d'attiser les convoitises des sociétés capables de concevoir des algorithmes de détections des défauts de carrosserie. "En plaçant Tchek au cœur de l'organisation des sites automobile, nous répondons aux nouvelles exigences d’expérience client en matière de digitalisation, souligne Léa Chevry, cofondatrice de Tchek et responsable du développement. Numérisation des processus, valorisation en temps réel des véhicules, centralisation des expertises métiers sont les principales attentes de nos clients. Ainsi, de l'intégration à l’impact business, nous accompagnons les acteurs européens de l’automobile qui veulent saisir ce virage que nous offre 2020".

 

La promotion de la solution a été confiée à des partenaires. Un mode opératoire qui va s'appliquer à d'autres marchés, laisse entendre la communication de la PME. Ainsi, en plus de T-scan en Allemagne, de Carscan et Cocos au Benelux, il y aura Sipav en Italie et Velyen en Espagne. "C’est une première étape de notre internationalisation et nous sommes ravis de nous entourer de professionnels expérimentés, a poursuivi Léa Chevry. Cette expansion vise le marché annuel d’environ 1,1 milliard d’inspection de véhicules en Europe, aujourd’hui". Certaines études estiment qu'un véhicule est inspecté en moyenne 11 fois dans sa vie. 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle