S'abonner
Services

Renforcé par CACF, Hiflow met le cap sur 2026

Publié le 6 septembre 2023

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Après l'entrée de CACF au capital de l'entreprise, la direction de Hiflow se félicite de pouvoir conduire ses projets les plus ambitieux. Il y a notamment cette volonté chez le logisticien automobile de couvrir sept pays supplémentaires d'ici à 2026.
Appuyé par CACF, Hiflow révèle ses axes de développement
Hiflow souhaite élargir sa couverture territoriale en Europe. ©Le Journal de l'Automobile

La voix trahit la réjouissance. Claire Cano-Houllier, la cofondatrice de Hiflow, ne peut cacher le sentiment que procure l'entrée de Crédit Agricole Consumer Finance (CACF) au capital de son entreprise. "Nous sommes très heureux de pouvoir compter sur le long terme sur ce nouvel actionnaire", s'est-elle exprimée auprès du Journal de l'Automobile.

 

Avec Idris Hassim, son associé depuis le début de l'aventure de la plateforme de logistique en 2013, ils y voient une "association stratégique" plus qu'un simple mariage de raison. "Hiflow a une trajectoire de croissance rapide et à forte dimension internationale, nous allons pouvoir profiter de leur rayonnement", se projette-t-elle.

 

Vers l'Europe des dix pays

 

À partir de maintenant, Hiflow met le cap sur 2026. Ce sera la première grande échéance du plan de développement.

 

À cet horizon, le logisticien automobile se fixe pour ambition de passer de trois à dix pays couverts. La liste composée pour l'heure de la France, de la Belgique et de l'Espagne sera complétée avec d'autres territoires européens.

 

L'ordre de déploiement n'a pas filtré, mais la méthode est écrite. Hiflow s'appuiera sur l'implantation des entités de CACF. Une collaboration qui apportera des ressources humaines, des commodités et "surtout un volume d'affaires minimum pour soutenir le modèle opérationnel", apprécie par avance Claire Cano-Houllier.

 

Enrichissement des services

 

Outre une machine logistique rodée et un bataillon de 7 000 convoyeurs, CACF "a trouvé une nouvelle filiale à la maturité technologique avérée", argue encore Claire Cano-Houllier. Ce qui participera de l'élaboration des futures prestations délivrées.

 

Les services vont donc s'étoffer. "Hiflow et CACF se sont choisis. Nous partageons les mêmes préoccupations, soutient la cofondatrice. Nous sommes convaincus que les usages en matière de mobilité vont évoluer par la logistique". Des annonces plus concrètes suivront dans les mois à venir.

 

A lire aussi : (Tribune) Crise logistique automobile : prémices des mutations de la mobilité

 

Hiflow devrait proposer plus de prestations au domicile des consommateurs, notamment des essais. Le logisticien entend par ailleurs augmenter le taux de service de son option "Express", soit la livraison en moins de 48h, qui atteint 90 % sur certaines géographies.

 

À ce jour, Hiflow gère environ 1 000 voitures par jour pour le compte des distributeurs, des revendeurs de véhicules d'occasion et les loueurs. La direction de la société a bouclé un premier semestre en croissance par rapport à 2022 et se projette toujours sur une nette progression cette année.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle