S'abonner
Services

Promoneuve.fr à l’assaut des distributeurs

Publié le 14 novembre 2013

Par Benoît Landré
4 min de lecture
Après le VO, le groupe Car&Boat Media, qui édite les sites La Centrale et Caradisiac, a décidé de se positionner sur le marché des VN avec la vitrine Promoneuve.fr.
Jérôme Ponsin, directeur général adjoint de Car&Boat Media.

Si les positions sont désormais clairement définies sur le marché des petites annonces de VO, la voiture neuve en ligne reste un univers nettement plus nébuleux, où cohabitent les sites de mandataires, de constructeurs, de prestataires ou encore de groupes de distribution. Chacun défend ses couleurs et sa stratégie, mais aucun acteur ne s’est encore imposé à ce jour sur ce secteur, signe d’un marché qui se cherche encore. C’est la raison pour laquelle le groupe Car&Boat Media, éditeur des sites La Centrale et Caradisiac, a pris son temps avant de prendre position sur ce nouveau marché. L’année 2013 semble être la bonne année. “Nous étions en réflexion depuis longtemps sur ce projet, mais nous pensions que le marché n’était pas encore mature, tant au niveau des acheteurs, encore trop focalisés sur le prix, que des professionnels. Depuis un an, nous voyons que le sujet est devenu intéressant pour les deux parties, notamment les distributeurs qui sont confrontés à un marché compliqué”, juge Jérôme Ponsin, directeur général adjoint de Car&Boat Media. Opérationnel depuis le 1er novembre 2013, Promoneuve.fr entend mettre en relation les internautes à la recherche d’un VN et l’offre des réseaux officiels des constructeurs. Exit donc les offres des marchands ou des mandataires. Un parti pris pleinement assumé par le groupe. “Nous avons choisi de proposer un site clair et transparent pour les clients et les internautes. La bonne surprise est qu’il y a un très bon accueil des distributeurs pour l’instant. Plus que des leads, nous souhaitons leur apporter des appels et des visites en concession”, souligne le dirigeant.

10 000 VN en ligne fin 2014

Evidemment, le site ne pourra pas échapper à la course aux remises s’il veut être compétitif sur la Toile. “Nous devons rester connectés au marché, mais nous ne sommes pas obligés de faire du - 40 %. La surenchère de remises s’impose moins aujourd’hui car les mandataires ne sont plus aussi agressifs qu’il y a quelques années”, relève Jérôme Ponsin. Promoneuve.fr pourra s’appuyer sur l’expertise du groupe et la notoriété des deux marques que sont La Centrale et Caradisiac, qui mettront progressivement en avant le service de vente de véhicules neufs. “Nous avons de bonnes armes pour générer du trafic, une capacité d’investissement et la possibilité de créer des synergies qu’aucun autre acteur ne peut proposer sur le marché”, argumente Jérôme Ponsin. Une expertise et des moyens certains qui ne doivent pas cependant occulter le degré de maturité encore très perfectible des distributeurs, ou encore la barrière technique que représente la diffusion des VN sur la Toile. “L’accompagnement est l’une des clés du succès du site. Est-ce que les concessionnaires vont suivre ? Si oui, jusqu’à quel point ?, interroge le responsable. Nous apportons des solutions techniques pour leur permettre de gérer plus facilement leur stock VN. Mais il y aura forcément une part de travail manuel à accomplir de la part du distributeur, qui ne paraît pas cependant insurmontable selon les premiers retours.” D’ici six mois, l’opérateur entend capter une audience supérieure à l’ensemble des sites existants sur le VN et se fixe pour objectif d’accueillir en fin d’année prochaine un minimum de 10 000 VN en ligne.

----------
FOCUS - AutoByWeb, c’est fini !

“C’est un tournant dans la profession. Il faut être présent et se mobiliser sur la Toile”, annonçait en avril 2011 Nicolas Guiol, alors responsable d’exploitation au sein du groupe Bernard. Dès le départ, la société a eu l’honnêteté d’afficher ses intentions : concurrencer les mandataires et redonner aux distributeurs une position plus dominante sur la Toile. Un projet louable qui n’a malheureusement pas trouvé son public. “Le concept était intéressant, mais ils l’ont peut-être lancé un peu trop tôt”, juge un expert. “Ils ont adopté un positionnement très agressif qui explique qu’ils étaient souvent assimilés à des mandataires. Certains groupes de distribution n’avaient pas non plus forcément envie de s’appuyer sur le produit d’un concurrent”, soulève un autre acteur. Depuis un an, le site était en vente. Faute de repreneurs, le groupe Bernard a donc choisi de mettre un terme à son projet le 31 octobre.

-----------
FOCUS - FranceProNet affine son projet VN

La société toulousaine, qui a lancé en début d’année son site entretienmalin.com, prépare le lancement d’un site Internet BtoC destiné aux concessionnaires, qui devrait aboutir en 2014. “Ce projet repose sur un système de recherches localisées afin de respecter la territorialité des groupes de distribution. Le maître mot de ce site est de “s’adapter réellement à la demande””, dévoile Gilles Battan. Instigateur du projet, FranceProNet devrait s’adosser à un partenaire institutionnel dans cette entreprise, et discute également avec d’autres acteurs.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle