S'abonner
Services

Ouest France prépare un module de rachat cash

Publié le 20 juillet 2022

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
L'infomédiaire lancera, à la rentrée de septembre 2022, un module en ligne permettant aux internautes de générer des demandes de rachat sans condition. Ouest France veut en faire une machine à leads des plus saines pour les distributeurs.
Le module de rachat de Ouest France et Zoomcar sera disponible à la fin de l'été 2022.
Le module de rachat de Ouest France et Zoomcar sera disponible à la fin de l'été 2022.

Ouest France ne passera pas à côté de la tendance. Dès la rentrée 2022, l'infomédiaire va officialiser le lancement d'un module de reprise en ligne. Un outil qui doit permettre à l'éditeur de la plateforme Zoomcar d'accompagner les professionnels du véhicule d'occasion avec des outils modernes.

 

Mais fidèle à son habitude, le groupe souhaite au travers d'un formulaire et à recueillir l'autorisation de diffusion. Ensuite, le contact ne sera envoyé qu'à un seul partenaire distributeur.

 

"Nous ne voulons pas vendre le même lead à plusieurs partenaires. Les algorithmes œuvreront pour cibler celui qui a le plus de chance de réaliser la transaction, explique Didier-Louis Mahé, le directeur de la division Auto du groupe Ouest France. Il nous importe de proposer un système sain pour aider les distributeurs dans ces moments difficiles".

 

A lire aussi : Nova MS officialise son programme de coaching au rachat cash

 

La proximité géographique, l'affinité de marque, le profil de véhicule (ancienneté, kilométrage…), l'état réel du stock et d'autres éléments interviendront dans le calcul pour identifier 3 à 5 distributeurs éligibles et n'en retenir qu'un au bout du compte. A noter que seuls les points de vente utilisant des solutions de diffusion de VO de Ouest France pourront y avoir accès. Côté tarif, les distributeurs débourseront "moins de 20 euros" par fiche de contact réceptionnée.

 

Qu'en sera-t-il des véhicules soumis qui échouent à trouver preneur ? Aucun internaute ne devant repartir sans une proposition, Didier-Louis Mahé s'est rapproché d'un partenaire prêt à prendre le risque financier. Evoluant dans le secteur du remarketing et des enchères, comme le directeur se cantonne à le présenter, cet intervenant soldera les acquisitions et se chargera de la logistique ainsi que de la revente en BtoB.

 

Réflexion autour d'une plateforme d'e-commerce

 

A ce jour, Ouest France et Zoomcar cumulent 3 000 clients en France. Un chiffre en augmentation alors que les fermetures et les réorientations stratégiques vont malheureusement bon train dans le paysage national. "Il nous appartiendra collectivement d'écrire le nouveau modèle de distribution, mais je pense, partage Didier-Louis Mahé, qu'il faut arrêter de parler de crise et évoquer une phase d'adaptation historique".

 

L'avenir commence à se dessiner pour le directeur de la division Auto. Avec ses équipes, il considère avec sérieux le lancement d'une plateforme de commerce en ligne de véhicules. Pour l'heure, il admet se concentrer sur les aspects techniques et non le schéma d'affaires à adopter. "Nos clients en auront besoin à terme et notre de facilitateur nous pousse donc dans cette direction", clarifie-t-il. Pour sûr, l'agenda des prochains mois va être bien rempli du côté de l'entreprise bretonne.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle