S'abonner
Services

Mobilize Financial Services mise sur 2024 pour accélérer sa transformation

Publié le 16 février 2024

Par Nabil Bourassi
3 min de lecture
La filiale de financement du groupe Renault a enregistré un exercice 2023 solide. Elle espère accélérer sa mutation dans les services et profiter de la normalisation du marché automobile en 2024, sans craindre la baisse progressive des taux d'intérêts.
Mobilize Financial Services enregistre des résultats robustes en 2023. ©Mobilize Financial Services
Mobilize Financial Services enregistre des résultats robustes en 2023. ©Mobilize Financial Services

L’année 2023 aura été une année contrastée pour Mobilize Financial Services. D’un côté, la filiale financement du groupe Renault a augmenté le montant de ses financements (+17,1 %), soit à un rythme plus rapide que le nombre de dossiers financés (+6,6 %). La hausse des prix des voitures, autant que le financement des voitures électriques plus dynamique, expliquent cette surperformance.

 

D’un autre côté, le produit net bancaire (PNB) recule de 2,7 %, sous le poids des swaps de taux couvrant les dépôts à vue. Leur impact s’élève à 84 millions d’euros, et établit ainsi un PNB à 1,961 milliard d’euros. L’année précédente, les swaps avaient eu un impact positif de 101 millions d’euros sur le PNB. Notons toutefois que la croissance des montants financés n’a pas compensé cet impact négatif.

 

Le financement des voitures électriques très dynamique

 

Autre contraste, Mobilize Financial Services améliore nettement son taux d’intervention sur les véhicules électriques avec 48,1 % des voitures financées (+5,2 points). Mais son taux d’intervention global est en baisse sur l’ensemble de son activité de financement puisqu’il passe de 44,8 % à 43,4 %.

 

Lire aussi : Le marché du financement automobile a pesé 16,5 milliards d'euros en 2023

 

L’entreprise explique qu’elle a été pénalisée par un mix canal défavorable, les ventes aux particuliers ayant baissé en 2023. Le financement des ventes de voitures d’occasion a également baissé de 3,3 % sur l’année. Enfin, le stock d’actifs a augmenté de 10 % pour atteindre 54,2 milliards d’euros.

 

Le ROE s’établit à 13,18 %, c’est 1,4 point de plus que l’année précédente, mais c’est très inférieur à 2020 et 2021 (à plus de 14 %) et surtout très inférieur au niveau d’avant-crise sanitaire (18 %).

 

À l’international, le taux d’intervention reste inchangé en France au niveau solide de 52 %. En Allemagne, il bondit de 49 à 57 %. Mais il baisse fortement en Italie (-8 points) ou au Royaume-Uni (-10 points) à 36 %.

 

Accélérer sa transformation

 

Mobilize juge que l’exercice a été solide et démontre "la pertinence de son modèle économique", et souhaite accélérer sa transformation dans les services de mobilité.

 

Avec le rachat de MeinAuto par la filiale Mobilize Lease&Co, le groupe a renforcé sa présence sur le marché allemand du leasing. Cette branche a confirmé son objectif de gérer une flotte d’un million de voitures en 2030 et de doubler sa présence à l’international.

 

Mobilize va également étoffer ses solutions d’assurances et de services. Enfin, le financement de tous les équipements liés à la voiture électrique (bornes…) doit être un levier de croissance important.

 

L’arrivée de Martin Thomas à la tête de Mobilize Financial Services, sous la tutelle de Gianluca de Ficchy, directeur général de Mobilize, doit permettre d’amplifier l’exécution opérationnelle de ce plan stratégique.

 

Mobilize anticipe une baisse progressive des taux d’intérêt en 2024, ce qui réduira ses marges de manœuvre de financement. "En 2024, le groupe entend confirmer la résilience de sa performance financière dans ce contexte", peut-on lire dans un communiqué de presse.

 

Mais surtout, la filiale du groupe Renault table sur une normalisation du marché automobile qui semble en avoir fini avec les multiples crises qui ont émaillé la période de crise sanitaire (approvisionnements, semi-conducteurs…). Mobilize espère ainsi profiter de cette reprise.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle