S'abonner
Services

Meetdeal va doubler ses ressources humaines pour mieux absorber les leads

Publié le 21 octobre 2020

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
La société, qui fait progressivement sa place dans le paysage des acteurs du traitement des prospects automobiles, entend mettre les bouchées doubles, en 2021, pour densifier son équipe. Elle entend ainsi mieux alimenter les constructeurs et leurs réseaux.
Frédéric Torreilles, le fondateur de MeetDeal.

 

Quand la croissance s'inscrit au programme, il faut s'entourer en conséquence. Raison pour laquelle après avoir doublé ses effectifs en 2020, la société MeetDeal projette de renouveler l'exploit l'an prochain. De 49 salariés à ce jour, la société spécialisée dans la qualification de prospects pour le compte des constructeurs et de leurs réseaux de distribution, estime donc pouvoir atteindre la barre des 100 personnes d'ici fin 2021. Cette confidence nous a été faite par le fondateur de MeetDeal, Frédéric Torreilles, qui pour gagner encore en attractivité a déménagé une partie de son activité à Barcelone.  

 

Fondée en 2017, MeetDeal opère majoritairement pour le compte de constructeurs. L'entreprise intervient plus précisément en support du site internet. Elle est capable d'affecter des conseillers aux systèmes de messagerie ou au téléphone pour échanger plus en détail sur le projet d'achat, sans pour autant donner la perception d'un centre de contact. "Nous intervenons de 7h à minuit tous les jours et nous transmettons ensuite le lead qualifié à nos clients", explique le fondement, Frédéric Torreilles. Le système de MeetDeal construit patiemment le profil, au fil des connexions du prospect, et ne sollicite les forces commerciales en concession qu'une fois le lead "arrivé à bonne température".

 

"4 à 5 fois plus de données"

 

Aucun robot conversationnel ne trouve sa place sur le parcours, Frédéric Torreilles mise sur la complémentarité entre les humains – d'où la vaste campagne de recrutements – et l'intelligence artificielle qui, par de l'analyse statistique, détecte les bonnes informations et les moments clés par une logique de notation. "Nos fiches comportent donc 4 à 5 fois plus de données que celles de la concurrence, en partie à cause des éléments conversationnels, défend son concept le fondateur de MeetDeal. Ensuite, nous facturons à la performance". Il faut compter a minima 20 euros pour un lead très qualifié, capté sur le site d'une marque.

 

Les marques françaises ne comptent pas encore dans la liste des clients de la jeune pousse qui séduit davantage des marques premium et des importateurs généralistes en phase de conquête de marché. Originaire de Perpignan, Frédéric Torreilles maîtrise leurs problématiques pour avoir lui-même évolué en concession dans un précédente vie. "Tout part d'une connaissance du métier, pose-t-il. Nous savons ce qu'est un client dans la définition d'un concessionnaire et cela change toute notre vision de la prestation que nous savons rendre pertinente pour le triptyque constructeur-concessionnaire-consommateurs".

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle