S'abonner
Services

Les captives au service du crédit fournisseur

Publié le 12 janvier 2007

Par Alexandre Guillet
12 min de lecture
Les établissements financiers des constructeurs ne servent pas qu'à proposer du crédit sur le lieu de vente. Elles sont les intermédiaires financiers entre le constructeur et son réseau et gèrent ainsi le crédit fournisseur, un aspect de leur métier éminemment stratégique. Une...
...fois n'est pas coutume, nous avons décidé d'aborder le financement en concession sous l'angle du distributeur. Celui-ci doit payer les véhicules qu'il achète au constructeur dès qu'il les a vendus mais auparavant il bénéficie d'un crédit fournisseur ou d'un floor plan : il ne paye rien pendant une trentaine de jours puis supporte des agios pendant la période transitoire. C'est la captive financière qui, en tant que banque du constructeur, se charge de l'affacturage et du financement des VN, VO et PR, pour des montants qui sont loin d'être négligeables. Ils représentent, en effet, plus ou moins un quart des encours à la clientèle, si l'on se réfère aux chiffres publiés par les deux acteurs français, RCI Banque (via la Cogera) et Banque PSA Finance (via la Sofira). A fin 2005, la banque de Renault avait 5,480 milliards d'euros de financement en cours auprès des réseaux Renault et Nissan dans le monde contre 23,4 milliards à la clientèle. La proportion est plus importante chez Banque PSA Finance, avec, à fin juin 2006, 5,6 milliards d'euros d'encours réseaux contre 17,3 milliards d'euros à la clientèle. Le marché français représente pour RCI Banque près de la moitié de ses financements réseaux avec 2 milliards d'euros d'encours (dont 90 % au réseau Renault et 10 % au réseau Nissan) contre 7,7 milliards à la clientèle. Les autres captives financent en France des montants nettement plus modestes. DaimlerChrysler Financial Services, par exemple, déclare un encours réseaux de 300 millions d'euros. Comme chez Citroën et à la différence de Renault, elle ne finance pas les stocks des filiales ("elles payent cash"), qui représentent pourtant 30 % des ventes du groupe. En outre, 20 % du réseau DaimlerChrysler n'a pas recours au floor plan (mais doit, du coup, fournir une caution bancaire). Enfin, dernier élément distinctif, DaimlerChrysler Financial Services ne finance pas les pièces de rechange : "Nous prenons juste en charge la facture après la période de gratuité de 45 jours", explique Jean-Jacques Nuel, directeur du commerce et du marketing de DCFS. Aider le réseau à avoir du stock pour vendre plus Les captives des constructeurs sont des outils au service de la FOCUS Les taux de référence  Euribor (ou Tibeur) 3 mois (EUR3M) : 3,73 % en décembre 2006. Ce taux d'intérêt à court terme reflète le prix auquel les banques s'échangent de l'argent sur de courtes périodes et sert de référence pour les prêts à taux révisables.  Eonia : 3,6 %, le 2 janvier 2007. Taux au jour le jour du marché monétaire européen.  Taux de Base Bancaire (TBB) : 6,6 %, inchangé depuis 2001. Ce taux sert encore de référence à la tarification d'environ un tiers des crédits à court et moyen terme consentis aux entreprises, notamment aux PME. vente. Elles facilit[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle