S'abonner
Services

L'éditeur de logiciels Imaweb devient Nextlane

Publié le 3 octobre 2023

Par Catherine Leroy
3 min de lecture
Alors que la phase de croissance externe va se poursuivre, l'éditeur de logiciels Imaweb devient Nextlane. Un changement de nom qui permettra de communiquer via une seule identité dans toute l'Europe et auprès de tous ses clients, qu'ils soient constructeurs, distributeurs, importateurs ou partenaires stratégiques.
NextLane
Imaweb change de nom et devient NextLane, afin de communiquer sur une seule identité dans toute l'Europe et auprès de tous ses clients. ©NextLane

I'Car Systems, Datafirst, Stampyt, Custeed, Midrange Solutions & services... la liste des acquisitions opérées par le groupe Imaweb depuis 2022 est impressionnante, aussi bien en France qu'en Europe. À tel point que le chiffre d'affaires du groupe est passé de dix millions à 103 millions d'euros en 2022 en quatre ans.

 

Cette année aussi, le spécialiste informatique prévoit une hausse de 12 % de son chiffre d'affaires uniquement grâce à la croissance organique.

 

Alors que cette phase de concentration est loin d'être terminée, le principal éditeur de logiciels dédiés à la distribution automobile opère une mutation aussi bien sur la forme que sur le fond. Pour améliorer sa notoriété et l'uniformiser, Imaweb change de nom et devient NextLane, du nom de la plateforme que vont utiliser l'ensemble des clients.

 

Une plateforme ouverte

 

L'objectif de cette plateforme est d'améliorer le parcours client pour la distribution et la chaîne de production pour les constructeurs. Complètement ouverte aux autres acteurs, la plateforme NextLane est une interface entre le DOS (Digital OEM solutions), les DDS (Digital Dealership Solutions) et les DMS (Dealer Management systems).

 

Jean-Louis Baffier, directeur des revenus, Robert Raiola, directeur marketing et Julian Ciccalé directeur général de NextLane.

 

"Nous déployons une nouvelle stratégie pour attaquer le marché automobile", précise Julian Ciccalé, directeur général de NextLane. Cette stratégie se base sur quatre axes, identifiés comme moteurs de ce marché : l'internationalisation des acteurs, le modèle d'agences choisi par plusieurs constructeurs, l'électrification et la consolidation des acteurs.

 

A lire aussi : Imaweb surfe sur l'évolution de la distribution pour accélérer sa croissance

 

"Nos axes de développement sont identiques à ceux de nos clients. Et cette approche par le biais d'une plateforme nous semble la bonne pour le futur", ajoute Jean-Louis Baffier, directeur des revenus du groupe.

 

La stratégie de contrats d'agents entamée par plusieurs constructeurs constitue l'un des exemples typiques de cette évolution. En passant d'un modèle de marge issue d'une vente à celui d'une rétribution de services, les liaisons informatiques doivent être complètement modifiées. NextLane a notamment travaillé avec Mercedes, Smart, Mini et BMW sur ce sujet. La diversification amorcée par certains groupes de distribution dans l'agricole ou le poids lourd (comme BPM) est un autre exemple. Tout comme l'internationalisation d'opérateurs tels que RCM.

 

Présence accrue en Europe

 

Présent dans onze pays européens, par le biais de multiples rachats, NextLane s'affiche comme le premier éditeur de logiciels en France, Norvège, Danemark, Espagne, Portugal et Suisse. Désormais la Grande-Bretagne constitue le prochain marché cible. Avec un développement qui devrait passer également par une phase de croissance externe.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle