S'abonner
Services

Leads téléphoniques : des progrès à réaliser pour les concessionnaires

Publié le 17 avril 2018

Par Alice Thuot

2 min de lecture
Alors que le téléphone reste encore le moyen privilégié pour contacter un point de vente, une étude montre que les concessionnaires ont encore des efforts à réaliser pour exploiter tout le potentiel de ces leads téléphoniques.
Selon le baromètre Kibitoh, 17 % des appels passés aux concessions en trois mois n’ont pas abouti, soit 44 023 appels.
Selon le baromètre Kibitoh, 17 % des appels passés aux concessions en trois mois n’ont pas abouti, soit 44 023 appels.

 

Kibitoh, société spécialisée dans le marketing mobile et digital pour les professionnels du secteur automobile, s’est penchée sur le traitement des appels téléphoniques reçus en concessions avec son deuxième baromètre. Avec, à la clé, un résultat plutôt mitigé.

 

Sur un périmètre de 100 concessions employant leur solution de Call Tracking, Kibitoh a passé au crible près de 260 000 appels reçus du 1er janvier au 31 mars, soit environ 863 appels par mois et par concession. Premier enseignement de ce baromètre : une hausse du nombre des appels coïncidant avec la pause déjeuner, c’est-à-dire vers midi, heure à laquelle la plupart des concessions ferment pourtant leurs portes, ainsi que vers 14 heures. Le lundi est un jour avec la plus grande quantité d’appels entrants.

 

En moyenne, 75 % des clients et prospects qui appellent ces concessions ont trouvé leurs numéros sur un moteur de recherche, 18 % dans un annuaire, et seulement 7 % ont cherché directement sur le site de la concession. Des chiffres qui montrent bien le faible référencement des sites Web des concessions qui se doivent d'être responsives alors que 73 % des appels ont été passés depuis un mobile.

 

17 % des appels non pris en charge en moyenne

 

Résultats de ces observations, 17 % des appels passés aux concessions n’ont pas abouti, soit 44 023 appels au total sur les trois mois. Ce qui représente pour une concession pas moins de 150 appels non pris en charge. Ce chiffre a toutefois reculé de 3 % par rapport à l’année précédente, à l’heure où la plupart des marques affirment leur stratégie en matière de traitement des leads.

 

A noter également que ce chiffre couvre de très fortes disparités parmi les concessions étudiées, puisque la meilleure élève a affiché un taux de prise en charge des appels de 98 %, contre 33 % pour celle en bas de tableau.

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle