S'abonner
Services

Le salon Autonomy reprend ses quartiers à Paris

Publié le 7 février 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Retour aux affaires pour le salon Autonomy. Les acteurs de la mobilité se retrouveront au Parc des Expositions de Paris les 16 et 17 mars prochains. Une édition très attendue et plus internationale que jamais.
Plus de 8 000 participants sont attendus par les organisateurs du salon Autonomy les 16 et 17 mars 2022 (©DimitriKlosowski)
Plus de 8 000 participants sont attendus par les organisateurs du salon Autonomy les 16 et 17 mars 2022 (©DimitriKlosowski)

Deux ans et deux éditions digitales plus tard, le salon Autonomy va retrouver son format originel. Les 16 et 17 mars 2022, le secteur des services et des produits de mobilité va se réunir pour une version physique de l'événement fondé en 2016. Un choix assumé de la part des organisateurs. "Nous nous sommes interrogés en décembre 2021 et nous avons décidé de revenir au format en présentiel car la version hybride intéresse moins les exposants et les visiteurs", explique Morgan Jégou, le directeur du développement.

 

Pour cette 6e édition, Autonomy fait un retour en grande pompe puisque le salon va se tenir pour la première fois au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, dans le 15e arrondissement de paris (75). Quelque 200 exposants et 8 000 participants sont attendus. Le contenu a été pensé autour de 8 thématiques majeures : la micro-mobilité, la mobilité partagée, les solutions MaaS, les solutions de mobilité dans la ville intelligente, la mobilité en entreprise, l'électromobilité, la logistique du dernier kilomètre et l'automatisation de la conduite. "La télématique sera l'une des grandes attractions de cette édition au regard du nombre d'exposants engagés à ce jour", esquisse le directeur du développement.

 

A lire aussi : Le salon de Lyon revient en avril 2022

 

La moitié des participants seront d'origine étrangère. Plus de 90 pays devraient être représentés. Ce qui assoit un peu plus la notoriété du salon sur la scène internationale. "Nous éditons une newsletter hebdomadaire dont une large partie du lectorat se trouve dans des régions extra-européennes et notamment en Amérique du Nord", commente Morgan Jégou. A l'heure où certains salons ont vu leur rayonnement se régionaliser en raison des restrictions de voyage, Autonomy assume son essor.

 

De plus en plus nombreux sont les contacts au Moyen Orient, au Canada et aux Etats-Unis. "Beaucoup de salons ont disparu ou fusionné pour subsister. Certains organisateurs entrent en contact avec notre organisation pour mettre en œuvre des synergies", rapporte encore le directeur du développement. Une délégation munichoise ferait partie de ces prospects. D'ailleurs, en Allemagne, Autonomy a la cote. Si le rendez-vous initialement pris pour janvier dernier a été repoussé au 5 mai 2022 en raison de la situation sanitaire, les organisateurs ont choisi la ville de Berlin et plus précisément le site de The Drivery comme théâtre du prochain Autonomy City.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle