S'abonner
Services

La Centrale se réinvente pour devenir une plateforme

Publié le 14 février 2023

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Une page se tourne chez La Centrale. Le site historique de l'infomédiaire vient de laisser place à une nouvelle interface. Celle-ci prend l'aspect d'une plateforme de services destinée à accroître l'impact des professionnels sur le marché des voitures d'occasion.
La Centrale site de petites annonces de voitures d'occasion
Derrière sa nouvelle interface, La Centrale a surtout posé les bases d'une architecture technique moderne. (©La Centrale)

La Centrale fait peau neuve. En effet, l'infomédiaire vient de mettre en ligne une toute nouvelle interface. Un rafraîchissement qui a été officialisé mardi 14 février 2023. Une annonce aux allures d'événement dans le monde des petites annonces de voitures d'occasion.

 

Un projet mûrement réfléchi sur lequel La Centrale a mobilisé une centaine de personnes pendant plusieurs mois. "Nous devions réaliser cette évolution avec prudence, rappelle Jérôme Ponsin, le directeur général. Nous disposons d'une marque forte et ancrée dans le paysage."

 

Meilleure intégration au cycle de consommation

 

Exit le site internet historique, La Centrale a jeté les bases d'une nouvelle ère technologique. Désormais, l'infomédiaire se positionne comme étant une plateforme de services. Il y a donc un socle préparé pour traiter un grand volume de données de marché. Au-dessus, s'ajouteront des couches de prestations. Ainsi, la société estime pouvoir "maîtriser de bout en bout" la collecte d'informations et leur bonne exploitation.

 

Les ambitions changent donc avec cette plateforme. L’objectif est d’offrir une meilleure intégration du cycle d’achat et de vente d’un véhicule. Les services innovants qui seront mis à disposition au cours des prochains trimestres iront dans ce sens. La Centrale ne s'engage néanmoins pas dans la voie du commerce en ligne.

 

A lire aussi : L'industrialisation du VO, l'assurance-vie des concessionnaires

 

L'un des premiers exemples de prestations relève du marketing des enseignes. Dès 2023, La Centrale leur mettra à disposition des outils d’aide à la décision et au positionnement de prix. Cela les éclairera aussi bien pour l’achat et que la vente de véhicules. L'infomédiaire s'appuiera sur les 30 millions de cotations réalisées chaque année pour fournir des recommandations affinées.

 

Du côté des distributeurs

 

Ce lancement traduit donc le choix stratégique opéré par Jérôme Ponsin et ses équipes. La Centrale entend se ranger du côté des distributeurs de voitures d'occasion. Certes, les particuliers pourront diffuser une annonce, mais la conception fait la part belle aux offres de professionnels. "Nous allons travailler avec tous ceux dont la philosophie s'avère compatible", explique le directeur général.

 

L'interface repensée expose de manière plus claire les différents services proposés par les revendeurs. Le financement, la garantie, la livraison ou encore la possibilité d'effectuer une reprise comptent parmi ceux-ci. Le rachat cash également, qui rencontre un succès grandissant. MaVoitureCash a totalisé un montant de transaction de 250 millions d'euros en 2022, soit +50 % sur un an.

 

Mais les distributeurs ont tendance à se détourner des infomédiaires. Ils commencent à leur préférer les sites internet en propre, jugeant leur profitabilité supérieure. "Il n'y aura pas d'affrontement avec les grands concessionnaires, rassure Jérôme Ponsin. A terme, ils apprécieront la complémentarité pour opérer à différentes échelles géographiques". D'autant que la technologie a volontairement été ouverte pour mieux coopérer avec les outils informatiques déployés dans les concessions.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle