S'abonner
Services

CGI Finance se penche sur la rotation des électriques d'occasion

Publié le 7 mars 2024

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Force est de constater que les stocks de voitures électriques d'occasion prennent de l'ampleur en France. Afin d'aider les distributeurs dans leur rotation, CGI Finance lance Eco2 LOA, une offre aux allures d'opération de déstockage.
CGI lance Eco2 Loa
CGI Finance veut faire de Eco2 LOA un levier marketing pour les voitures électriques d'occasion. ©Le Journal de l'Automobile

Avant de crouler sous les volumes, des mesures doivent être prises. Pour endiguer le phénomène de grossissement des stocks de voitures électriques d'occasion chez les distributeurs, CGI Finance lance une nouvelle solution. Baptisée Eco2 LOA, celle-ci fait ses débuts dans le paysage français.

 

Sans parler de braderie, il s'agit de donner des allures de grand déstockage chez les revendeurs de voitures d'occasion. Ces derniers restent décisionnaires, non seulement pour démarrer l'opération, mais aussi pour en définir les termes. Et pour ne pas porter atteinte à la valeur des véhicules d'une manière générale, CGI Finance active le levier du financement.

 

A lire aussi : Le marché du financement automobile a pesé 16,5 milliards d'euros en 2023

 

Eco2 LOA consiste, concrètement, à proposer une offre de location. Seules les voitures électriques d'occasion de moins de cinq ans peuvent y prétendre. Le contrat souscrit par le client particulier chez le distributeur porte sur une durée de 84 mois. Les taux pratiqués sont avantageux pour le signataire et la valeur résiduelle est basiquement instaurée à 15 %.

 

Les barèmes sont construits par les distributeurs avec les recommandations de CGI Finance. Pour la filiale de la Société Générale, le but est de "parvenir à sortir les voitures sans prendre trop de risque à terme", comme l'explique la direction.

 

En ligne avec les habitudes de consommation

 

Dans le cadre de son baromètre, Les Clés du VO, réalisé avec C-Ways, CGI Finance s'est récemment concentré sur la part du locatif dans les transactions. Il s'est avéré que la pénétration du leasing est bien supérieure sur les voitures électriques d'occasion. Elle atteint 27 % sur les exemplaires de moins de cinq ans (contre 12 % en moyenne des énergies) et 43 % sur ceux de moins de deux ans (contre 25 %).

 

Concernant les stocks de voitures électriques, ils ont, toujours d'après la même étude, gonflé de 9 000 unités entre janvier et décembre 2023. Ce qui correspond à une croissance de 74 % sur la période. Il faut regarder du côté des hybrides rechargeables (+11 000 VO, soit +86 %) pour trouver une situation plus critique en la matière.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle