S'abonner
Services

BlaBlaCar envoie ses membres chez Midas et Norauto

Publié le 19 mars 2018

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
La plateforme de covoiturage Blablacar vient de conclure un partenariat avec les deux enseignes du groupe Mobivia, Midas et Norauto, afin de faire profiter ses membres d'offres de remise.

 

Et un partenariat de plus pour BlaBlaCar ! La plateforme de covoiturage s'est offert un nouveau contrat à inscrire dans sa stratégie d'offres "qui simplifient la vie ou réduisent les coûts" de ses membres. Cette fois-ci, l'entreprise française a trouvé un accord avec Midas et Norauto. Un projet qui a vu le jour grâce à l'entremise de Jean-François Dhinaux, le stratège de ViaID, l'incubateur du groupe nordiste Mobivia, exploitant des deux enseignes.

 

L'accord passé entre les marques stipule qu'à partir du 5 mars, et pendant une durée de trois mois, les membres de BlaBlaCar pourront profiter d'une remise de 30 euros sur leur facture de révision. "Un niveau de remise qui ne se trouve pas ailleurs", se félicite Philippe Cayrol, le vice-président en charge du développement, co-artisan de ce projet. Les habitués de la plateforme retrouveront les détails en ligne, mais seuls les covoitureurs inscrits depuis plus de trois mois et ayant plus de trois attributions de note post-voyage auront accès à la promotion.

 

Chez Midas, Baptiste Szatynski, le chef de projet partenariat, se félicite de cette annonce avec une entreprise dont son enseigne partage les valeurs. "Nous voulons observer le comportement des covoitureurs et trouver le bon mécanisme qui nous inscrira dans la durée", analyse-t-il. Midas garde confidentiels les objectifs commerciaux déterminés, jugeant qu'il est encore "trop tôt" pour considérer ce seul paramètre comme juge de paix. Même son de cloche du côté de la plateforme où on soutient ne pas "avoir pris d'engagement de volume de leads générés".

 

La perspective de l'international

 

Au cumul, les deux enseignes Midas et Norauto totalisent 700 centres-autos en métropole. "Les dirigeants de BlaBlaCar voulaient un maillage fort en France et en Europe", glisse Baptiste Szatynski. Une position confirmée par Philippe Cayrol : "Il n'est pas interdit d'imaginer un accord similaire en Allemagne avec ATU, l'autre enseigne du groupe Mobivia."  Mais, pour l'heure, la majorité des contrats de ce type demeurent franco-français.

 

BlaBlaCar et Midas n'en sont pas à leur coup d'essai. La plateforme s'est rapprochée du réseau Total dans un "partenariat complexe de plusieurs années qui a déjà profité à des millions d'utilisateurs", dixit Philippe Cayrol. Ils sont également des milliers à avoir souscrit à l'offre conjointe avec Vinci Autoroutes. Quant à Midas, le réseau reçoit des clients en provenance des plateformes Drivy (location entre particuliers) et Ector (conciergerie). Et comme un appel à idées, Baptiste Szatynski de répéter à l'envi : "Nous sommes en recherche de sociétés innovantes dans le domaine de la mobilité pour monter des opérations à valeur ajoutée aux yeux des automobilistes." A bon entendeur.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle