S'abonner
Services

Baromètre Le Parking : le prix des voitures d'occasion continue de flamber

Publié le 21 septembre 2022

Par Gredy Raffin
4 min de lecture
La rentrée n'est pas synonyme de relance sur le marché des petites annonces. Au contraire, selon les données de la plateforme Le Parking, le volume s'est contracté de 3,6 % en septembre 2022, par rapport aux mois d'été. Il en ressort une hausse tarifaire de 4,4 % en moyenne en Europe, à 21 155 euros.
A l'échelle des cinq pays, Le Parking rapporte une inflation du prix moyen des VO de 4,4 %, à 21 155 euros.

Olivier Flavier tire la sonnette d'alarme et les statistiques globales lui donnent raison. Alors que le vice-président en charge de la verticale Automobile du groupe Leboncoin nous rapporte une baisse "significative" du volume d'annonces de voitures d'occasion sur le site internet, la plateforme Le Parking fait état d'une nouvelle fonte de l'offre en cette rentrée de septembre 2022 à l'échelle de l'Europe de l'Ouest.

 

Dans les cinq pays du baromètre établi pour le Journal de l'Automobile, à savoir la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et la Belgique, le total d'annonces de VPO et de VUO s'est effrité de 3,6 % au sortir de l'été, à 3 165 928 unités, en considérant les offres de professionnels et de particuliers.

 

Le nombres de voitures disponibles dans les cinq pays a reculé de 3,8 %, à 2 994 626 unités. La France a été particulièrement impactée durant la période avec un repli de 10 % (706 269 unités). Avec une baisse de 3 %, l'Allemagne et ses 1 245 659 annonces de VPO ne se montre pas en regain non plus.

 

Volume d'annonces BtoC et CtoC par pays en septembre 2022
VPO VUO

Volume

Evol. (M-1) Volume Evol. (M-1)
France 706 269 -10 58 737 -7,3
Allemagne 1 245 659 -3 62 143 0,9
Italie 512 266 -1 20 001 7,7
Espagne 413 744 0,3 22 551 18,6
Belgique 116 688 2,1 7 870 3,1
Total 2 994 626 -3,8 171302 0,7

 

Rien qui n'aille dans le sens d'une déflation des prix. A l'analyse des annonces publiées en ligne, il en ressort une hausse tarifaire de 4,4 % en moyenne en Europe, tous types de vendeurs confondus, à 21 155 euros. Pour mémoire, le montant moyen était de 17 680 euros il y a un an.

 

Les professionnels des cinq pays affichent un prix moyen de 27 324 euros, en hausse 3 %, tandis que les VO en CtoC ont grimpé de 7,2 %, à 14 986 euros. "Les gens suivent les informations et comprennent de plus en plus qu'ils peuvent revendre par eux-mêmes leur véhicule à des tarifs toujours plus élevés", analysaient récemment le fondateur d'un réseau de franchise de revente sous mandat, avec une pointe d'amertume. En France, le prix a d'ailleurs gonflé de 12,1 %.

 

Montant moyen affiché dans les annonces par pays et par type de vendeur

France Allemagne Italie Espagne Belgique
Pro Part Pro Part Pro Part Pro Part Pro Part
Montant (€) 26 651 13 341 31 305 14 889 23 768 14 684 25 827 14 558 29 070 17 458
Evol. (M-1 en %) 4,1 12,1 1,7 6,4 3,1 2,6 1,5 8,3 4,5 7,2

 

La rotation des annonces s'accélère. Chez les professionnels comme chez les particuliers. Une offre BtoC reste en moyenne 59,4 jours en ligne, selon la photographie faite en septembre, contre 70,5 lors de la précédente réalisée cet été. Idem en CtoC où elle s'améliore pour passer de 43,4 à 39,6 jours de moyenne. A noter qu'en France, la statistique est de 62,5 jours pour les pros et de 25,5 jours pour les particuliers.

 

A lire aussi : Reezocar devient fournisseur de voitures d'occasion chez Cdiscount

 

Qu'en est-il enfin du mix énergétique sur les sites des infomédiaires ? Elles sont toutes en perte de vitesse. La dégringolade du diesel en France (-11,2 %, à 397 820 unités) plombe le score européen (-4 %, à 1 438 301 unités). La France toujours, avec une fonte de 9,2 % des moteurs essence (272 550 unités), met à mal un bilan global (-3,9 %, à 1 386 051 unités) que l'Allemagne n'aide pas davantage (-4,2 %, à 715 646 unités).

 

A l'inverse, en proposant 8 858 annonces de véhicules électriques, soit 9,3 % de plus que durant l'été, le marché tricolore est le seul des cinq étudiés à accroître les volumes. Au total, 36 660 VE s'affichaient en ligne (-0,2 %) pour 92 312 hybrides en tout genre (-1,6 %), dont 25 656 en provenance de France (-3,1 %) et 33 970 d'Allemagne (-3 %).

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle