S'abonner
Services

Autoequip fête ses 60 ans

Publié le 12 décembre 2023

Par Marc David
3 min de lecture
Fondée en 1963 à Vesime, dans le Piémont, la marque italienne vient de fêter ses 60 ans. L'occasion pour Autoequip d'accentuer sa stratégie sur les produits haut de gamme.
Autoequip Unico
Nouveau symbole d’une stratégie tournée vers le haut de gamme, l’Unico devrait voir ses premières installations au printemps 2024. ©Autoequip

En 2013, lors du salon de Bologne en Italie, Autoequip décidait de souffler ses 50 bougies avec la présentation d’une toute nouvelle machine, le modèle Net, un portique de lavage au design exclusif signé Giugiaro.

 

Dix ans plus tard, les 5 et 6 octobre 2023, le fabricant italien a fêté ses 60 ans en conviant pour l’occasion une centaine de personnes, dont tous les distributeurs italiens et européens. Si la journée du 5 a permis de retracer le passé de la marque, et bien évidemment de définir les objectifs futurs lors d'un dîner de gala, la journée du 6 a été dédiée à une formation spécifique et à la présentation finale du tout nouveau portique Unico en fonctionnement à l’usine.

 

De sa genèse à aujourd'hui, de l’eau a coulé sous les ponts. Fondée en octobre 1963 à Vesime, dans le Piémont, par l’ingénieur Michele Murialdi, la marque Autoequip a été rachetée en totalité par la société Degama (groupe Mix) en décembre 2020, après que cette dernière a fait valoir ses droits "d’usufruit" en février 2016.

 

Parallèlement, en mai 2020, Autoequip a quitté ses racines pour se doter d’une nouvelle usine dans la ville d’Acqui Terme, commune italienne d’environ 20 000 habitants située dans la province d’Alexandrie, toujours dans la région du Piémont, en Italie nord-occidentale (le siège social de Degama se situant pour sa part à Occimiano, à 60 km au nord d’Acqui Terme).

 

Un positionnement haut de gamme

 

En ce qui concerne l’Unico, cette nouvelle machine montre l’orientation de la société Autoequip, de plus en plus tournée vers des produits de haut de gamme. Pour rappel, ce portique sera doté d’un covering personnalisé en fonction du client. En effet, ce dernier pourra envoyer à l’usine le fichier avec la sérigraphie souhaitée, l’usine se chargeant du covering (effectué en interne). Le châssis du portique, quant à lui, sera toujours tout en inox.

 

Côté prestation, cette nouvelle machine possède notamment une buse horizontale rotative à 360° pour une meilleure efficacité de prélavage, de lavage et de séchage. En outre, la manutention n’est pas en reste dans la mesure où diverses améliorations techniques ont été apportées sur la machine autorisant des temps d’intervention plus réduits.

 

Des caractéristiques essentielles parmi d’autres, que ne manqueront pas de mettre en avant les quelque 50 distributeurs de la marque dans le monde. "Les premières installations sur le territoire sont prévues courant mars 2024, sachant que nous avons déjà réalisé des devis pour des clients et que le positionnement tarifaire de l’Unico se situe aux alentours de 130 000/140 000 euros HT en fonction des options", précise Luc Mezzalana, directeur commercial de Tecnolec Lavages, le distributeur pour la France.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle