S'abonner
Industrie

Verkor a bouclé le financement de son usine de Dunkerque

Publié le 27 mai 2024

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Avec un prêt de 1,3 milliard d'euros, Verkor a encore un peu plus sécurisé la construction de son usine de batteries de Dunkerque (59). Les premiers accus seront livrés en 2025, notamment à Renault qui est un partenaire majeur de la société grenobloise.
Verkor
Tous les partenaires de Verkor réunis à Matignon le 24 mai 2024 pour la signature du prêt de 1,3 milliard d'euros. ©Verkor

L'usine de batteries de Verkor est en bonne voie. En effet, le financement du site de Dunkerque (59) a franchi une nouvelle étape avec un prêt de 1,3 milliard d'euros accordé à la société grenobloise.

 

Verkor indique avoir "sécurisé plus de 1,3 milliard d'euros de financement vert grâce au soutien de seize banques commerciales et trois banques publiques". Les dirigeants ont signé l'accord de financement vendredi 24 mai 2024 à Matignon, en présence du ministre de l'Industrie Roland Lescure.

 

A lire aussi : Levée de fonds historique pour Verkor

 

"Ces montants seront directement alloués au financement de la construction de la première gigafactory de Verkor située à Dunkerque, dotée d'une capacité de production initiale de 16 GWh/an. Avec cette nouvelle transaction, le montant total de financements sécurisés par Verkor pour sa première gigafactory et le Verkor Innovation Centre culmine à plus de trois milliards d'euros", précise également Verkor.

 

"Ce financement bancaire permet de finaliser la construction de notre gigafactory, qui produira ses premières cellules de batteries bas-carbone en 2025" et "nous permet d'accélérer pour devenir l'un des leaders de la fabrication de batteries à l'échelle européenne", a déclaré Benoit Lemaignan, cofondateur et président de l'entreprise, cité dans le communiqué.

 

A lire aussi : Verkor lance les recrutements pour son usine de Dunkerque

 

Cette usine de Dunkerque, annoncée en mars 2022, devrait créer 1 200 emplois directs et 3 000 emplois indirects dans les deux prochaines années.

 

Sur cette première tranche de 16 GWh/an (le site pouvant aller jusqu'à 50 GWh en 2030), Verkor avait annoncé que 75 % de cette capacité était réservée à Renault qui compte notamment utiliser ces accus dans le futur Crossover GT d'Alpine dont la production sera assurée à Dieppe (76).

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle