S'abonner
Industrie

Valeo impacté par la pénurie au troisième trimestre 2021

Publié le 29 octobre 2021

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Avec un chiffre d'affaires en baisse de 10 % au troisième trimestre 2021, Valeo a logiquement été affecté par la baisse de production des constructeurs. L'équipementier a abaissé ses prévisions de revenus pour l'exercice en cours.
Le chiffre d'affaires de Valeo a baissé de 10 % au troisième trimestre 2021.
Le chiffre d'affaires de Valeo a baissé de 10 % au troisième trimestre 2021.

A l'image des constructeurs, les équipementiers connaissent un troisième trimestre 2021 difficile à cause de la pénurie de semi-conducteurs. Valeo n'échappe pas à la règle. En effet, le français a vu son chiffre d'affaires baisser de 10 %, à 3,964 milliards d'euros. Cependant, il fait mieux que le marché et après 9 mois d'activité, le chiffre d'affaires de Valeo est en hausse de 15 %, à 12,958 milliards d'euros.

 

L'activité du troisième trimestre 2021 a été "particulièrement affectée par la pénurie de composants électroniques pénalisant la chaîne d'approvisionnement et les plannings de production de nos clients", indique l'équipementier français dans un communiqué. Sur la période, "la production automobile affiche une baisse de 18 %", précise Valeo.

 

A lire aussi : Valeo retrouve des couleurs au premier semestre 2021

 

Si le groupe maintient son objectif d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) entre 13 et 13,4 % du chiffre d'affaires, il a toutefois abaissé ses prévisions de revenus annuels pour 2021 dans une fourchette de 16,9 à 17,2 milliards d'euros, contre 17,6 à 18,2 milliards d'euros précédemment. En 2020, Valeo avait accusé une perte nette de 1,1 milliard d'euros pour un chiffre d'affaires de 16,4 milliards d'euros.

 

Cité dans le communiqué, le PDG Jacques Aschenbroich a confirmé les objectifs de réduction des émissions de CO2 du groupe et félicité ses équipes pour avoir permis la livraison des clients "sans engendrer la moindre interruption, malgré la pénurie de semi-conducteurs" et adapté la production "à l'extrême volatilité des programmes des constructeurs automobiles". (avec AFP)

 

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle