S'abonner
Industrie

USA : la hausse des taxes double le prix des voitures chinoises

Publié le 14 mai 2024

Par Catherine Leroy
2 min de lecture
Les États-Unis augmentent leurs droits de douane appliqués aux importations chinoises sur des secteurs jugés stratégiques, comme l'automobile. Ainsi, les taxes appliquées aux voitures électriques provenant de Chine passent de 25 à 100 %.
Les États-Unis augmentent les droits de douane appliqués aux importations chinoises
Les États-Unis augmentent les droits de douane appliqués aux importations chinoises. ©Adobestock.com-thanapun

La hache de guerre est déterrée. La Maison-Blanche a annoncé une augmentation des droits de douane appliqués à l'équivalent de 18 milliards de dollars de produits venant de Chine.

 

Ces nouveaux droits de douane concernent près d'une dizaine de secteurs industriels considérés comme "stratégiques" tels que les semi-conducteurs, les minéraux critiques, les produits médicaux. Les voitures électriques voient par exemple leurs droits de douane passer de 25 % à 100 %. Cette hausse représente l'équivalent de 18 milliards de dollars de produits chinois et doit ainsi "protéger les entreprises et travailleurs américains" d'une concurrence jugée "déloyale" par Washington.

 

Les États-Unis accusent Pékin de soutenir fortement ses industries dans ces secteurs considérés comme stratégiques, avec d'importantes subventions qui entraînent une surproduction que les entreprises chinoises écoulent sur le marché mondial en cassant les prix, empêchant du même coup le développement d'industries concurrentes dans d'autres pays.

 

L'Europe y réfléchit également

 

Pour l'instant, les constructeurs automobiles chinois, qui ne sont pas très présents sur le sol américain. Mais les autorités semblent vouloir se prémunir contre ces importations.

 

La secrétaire au Trésor, Janet Yellen, a récemment mis en garde contre la surcapacité de la Chine, qui risque de provoquer un afflux de produits à bas prix sur le marché mondial, ce qui pourrait avoir un impact sur les industries américaines en plein essor.

 

Exprimant sa "forte désapprobation", Pékin a par ailleurs souligné que "l'OMC a depuis longtemps conclu que les tarifs américains violent ses règles, mais les États-Unis persistent dans leurs erreurs encore et encore".

 

Une décision qui "affectera gravement l'atmosphère de la coopération bilatérale", a aussitôt affirmé le ministère chinois du Commerce dans un communiqué, appelant "à revenir immédiatement sur leurs actions erronées et à annuler les mesures tarifaires supplémentaires contre la Chine".

 

A lire aussi : Pourquoi l'Europe ordonne le recensement des importations de véhicules chinois

 

Cette décision intervient alors que la Commission européenne enquête également sur les subventions accordées par le gouvernement chinois aux constructeurs nationaux.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle