S'abonner
Industrie

Prologium choisit Saclay pour implanter son centre de R&D

Publié le 14 mai 2024

Par Catherine Leroy
2 min de lecture
Le fabricant de batteries solides poursuit ses investissements sur le sol français. Prologium devrait ouvrir un centre de recherche et développement à Paris-Saclay avant la construction de sa gigafactory. La production doit démarrer au début de l'année 2027.
Prologium va ouvrir un centre de R&D à Paris-Saclay. Le fabricant a inauguré sa première usine de batteries solides à Taïwan. ©Prologium
Prologium va ouvrir un centre de R&D à Paris-Saclay. Le fabricant a inauguré sa première usine de batteries solides à Taïwan. ©Prologium

Le sommet Choose France devient un rendez-vous habituel pour le fabricant Taiwanais de batteries Prologium. En 2023, ce dernier annonçait la construction d'une usine de batteries solides à Dunkerque, dans le Nord.

 

Cette année, la rencontre des investisseurs étrangers en France vient confirmer son ancrage sur le territoire. Prologium annonce en effet l'implantation de son futur centre de recherche et développement à Paris-Saclay. "Nous avons choisi de nous implanter à Paris-Saclay en raison du vivier de talents disponibles sur place", a précisé Bruce Wu, président monde de Prologium lors d'une conférence de presse. L'industriel y sera associé à Schneider Electric et Arkema.

 

Le centre servira notamment à développer des processus automatisés pour la gigafactory qui doit démarrer en production en 2027. Les autorisations d'ouverture de l'usine de Dunkerque (59) sont attendues fin 2024 et les travaux de construction devraient commencer d'ici le début de l'année 2025. Le groupe chimique Arkema va développer de son côté des matériaux pour les batteries de ProLogium.

 

Le groupe compte pour l'instant une dizaine de salariés en France. L'investissement total prévu est de 5,2 milliards d'euros, avec à la clef 3 000 emplois dans l'usine et 12 000, indirects, pour le territoire. L’État français a reçu en août 2023 l'autorisation de la Commission européenne pour une subvention totale qui peut s'élever jusqu'à 1,5 milliard d'euros.

 

A lire aussi : Prologium donne le top départ de la batterie solide en France

 

À Dunkerque, la production doit débuter en 2027

 

L'usine de batterie de ProLogium est l'une des quatre prévues en France, avec celles d'ACC (coentreprise Stellantis-Total-Mercedes), de Verkor et du groupe sino-japonais AESC-Envision avec Renault, alors que la fabrication des batteries pour voitures électriques est devenue un enjeu clé de souveraineté.

 

ProLogium a la particularité de développer des batteries à électrolyte semi-solide, où le courant passe par un conducteur dur (du silicone) et un peu de gel pour transmettre l'électricité entre l'anode (borne plus) et la cathode (borne moins).

 

Ces batteries sont présentées comme plus légères, plus sûres, se rechargeant plus rapidement et polluant moins lors de leur fabrication que le lithium-ion, qui domine actuellement dans l'automobile et les appareils électroniques.

 

Partenaire de Mercedes et du constructeur vietnamien Vinfast, le groupe prévoit d'équiper 300 premières voitures en novembre 2024 avec des batteries de 85 kWh, puis 1 500 autres en 2025.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle