S'abonner
Industrie

Magna toujours au sommet du Top 100

Publié le 6 février 2017

Par Gredy Raffin

2 min de lecture
Le cabinet Roland Berger a publié les résultats de son étude annuelle de la performance des équipementiers automobiles. Le Canadien Magna International conserve sa couronne.

 

Magna International est indétrônable. Pour la deuxième année de suite, le Canadien s'impose comme l'équipementier le plus performant de l'industrie automobile, selon les résultats de l'étude du cabinet Roland Berger, publiés par nos confrères de l'Usine Nouvelle. "Le Canadien surfe sur son activité d’assemblage de véhicules pour des tiers. L’entreprise travaille notamment avec BMW sur sa gamme X", a expliqué Sébastien Amichi, Senior Partner en charge de l'automobile chez Roland Berger, dans les colonnes de l'Usine Nouvelle.

 

Le triomphe de Magna ne fait aucun doute, puisqu'il obtient un indice de 9791, contre 7699 pour Continental AG, second de ce Top 100. En comparaison à 2015, l'Allemand a gagné une place, tout comme Denso Corporation (3e; avec un indice de performance de 7386). Hauteur d'une belle année, ZF Friedrichsafen (6553) grimpe de sept places, ce qui relègue Hyundai Mobis, grand perdant de cette édition, au 5e rang (6060).

 

L'ascencion de Bosh

 

"Les niveaux de production ont été bons, insiste Sébastien Amichi, dans son analyse des résultats. Les équipementiers ont bénéficié de la reprise assez forte du secteur automobile aux Etats-Unis. Les performances ont également été plutôt satisfaisantes en Europe." Un état de fait qui a joué en faveur de Robert Bosch. Le plus important équipementier mondial en termes de chiffre d'affaires, qui au global dépend à 68% de l'automobile, a bondi de quinze places pour se hisser au 6e rang de ce classement de la performance.

 

Compte tenu des prochaines grandes mutations de l'automobile, dont l'incorporation massive d'éléments d'aide à la conduite (ADAS) en prévision de l'automatisation de la conduite, Roland Berger s'attend à des bouleversements l'an prochain. Valeo qui a déjà gagné cinq places pour revendiquer la 9e meilleure performance – juste devant Faurecia, stable – pourrait encore grappiller du terrain sur des concurrents moins avancés dans ce registre.

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle