S'abonner
Industrie

Le premier podium de Toyota

Publié le 25 mars 2005

Par Marc David
2 min de lecture
Après trois ans d'efforts, Toyota connaît enfin les joies du podium. A Melbourne, Jarno Trulli avait fait illusion en offrant à Toyota une première ligne (2e temps derrière Fisichella). Certes circonstancielle (il avait bénéficié de conditions de piste favorables le samedi),...
Après trois ans d'efforts, Toyota connaît enfin les joies du podium. A Melbourne, Jarno Trulli avait fait illusion en offrant à Toyota une première ligne (2e temps derrière Fisichella). Certes circonstancielle (il avait bénéficié de conditions de piste favorables le samedi),...

...cette performance se confirmait par un très bon premier relais, au contact de la Renault de tête. Malheureusement, par la suite, une dégradation excessive des pneus arrière de la TF105 mettra un terme aux espoirs de l'écurie… Même scénario à Sepang. L'Italien occupe (à la régulière, cette fois) la première ligne aux côtés de Fernando Alonso. Il est même le seul à figurer dans la même seconde (en 3'07''925) que l'Espagnol. Un nouvel aileron avant, de nouveaux éléments arrière, un bon travail de développement avec Michelin, et voilà l'œuvre de Mike Gascoyne transfigurée ! Résultat, au terme d'une solide prestation, Jarno offre son premier podium à Toyota, son équipier Ralf Schumacher confirmant le bon résultat d'ensemble de l'écurie avec sa 5e place. Et Toyota d'occuper la 2e place du classement provisoire chez les constructeurs avec 12 points ! Tsutomu Tomita, le directeur général de Toyota Motorsport GmbH, résume la situation comme telle : "Il nous aura fallu quatre ans de préparation et trois de course pour arriver à ce résultat. Nous savons qu'il en appelle d'autres, mais c'est un bon début !" Il est clair que ce résultat se faisait attendre, en particulier au Japon. Seulement 10e (et avant-dernière) pour ses débuts en 2002 avec 2 points, 8e en 2003 avec 16 points, l'écurie Toyota se devait de progresser en 2004. Las, une voiture (la TF104) souffrant terriblement d'appuis aérodynamiques ne permettait pas à ses pilotes de s'exprimer pleinement. Le Français Olivier Panis obtenait le meilleur résultat (5e) de la saison à Indianapolis, et Toyota finissait sa saison à nouveau à la 8e place du championnat avec seulement 9 points. Cette fois, l'écurie de Cologne semble enfin sur sa rampe de lancement.

M.D.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle