S'abonner
Industrie

Le forum Hydrogen Business for Climate va abattre ses cartes sur fond de crise énergétique

Publié le 15 septembre 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
C'est dans un contexte très particulier que la grand-messe de la filière hydrogène s'organisera les 8 et 9 novembre 2022, à Montbéliard (25). Sur fond de crise énergétique, le forum Hydrogen Business for Climate tentera de démontrer l'intérêt de la technologie.
Le Forum consacré à l'hydrogène se tiendra à Montbéliard (25), les 8 et 9 novembre 2022.

Pour sa deuxième édition, le forum Hydrogen Business for Climate ouvrira ses portes, du 8 au 9 novembre 2022, dans un contexte bien particulier. Le salon consacré à l'industrie de la mobilité hydrogène aura en effet l'opportunité de démontrer tous les avantages de la technologie alors que l'Europe fait face à une crise énergétique sans précédent.

 

"La transition était attendue, mais elle tardait à se concrétiser. Je pense que cette crise va permettre de poser les bonnes questions et de faire un pas en avant", soutient Bruno Jamet, le directeur du programme Energie et propulsion du pôle Véhicule du futur, interrogé par le Journal de l'Automobile.

 

La transition, cette étape si compliquée que la commissaire du salon, Véronique Wiss, s'emploie à son échelle à provoquer avec le soutien de l'Etat, des représentants territoriaux et des industriels locaux, tels que Forvia et Engie, partenaires de l'événement.

 

Enrichissement du programme

 

Pour encourager les rencontres, l'organisation du forum Hydrogen Business for Climate fait évoluer son programme de conférences. Parmi les nouveautés, les visiteurs pourront se rendre aux Labs, soit des lieux d'innovation et d'accélération animés par des experts du sujet. L'application industrielle restera dans tous les cas au cœur des échanges.

 

"Nous devons savoir mettre les entreprises en relation, réaffirme Véronique Wiss. Le passage à l'échelle des industriels et l'adoption par les consommateurs sont des enjeux majeurs désormais". Après avoir débloqué un cumul de 9 milliards d'euros d'aide, la France détient maintenant les clés pour lancer la machine.

 

A lire aussi : La crise de l'énergie chasse celle des semi-conducteurs

 

Et Bruno Jamet d'argumenter sur la nécessité de faire le déplacement : "Il y a eu un grand nombre d'annonces de la part de pays asiatiques, notamment, mais la réalité est qu'en France nous parlons d'argent public et non d'un mix avec des ressources privées. Le pays a les capacités de production locale, les compétences et toutes les briques utiles pour mettre la mobilité hydrogène en œuvre".

 

Lors de la première édition en octobre 2021, le salon avant accueilli des milliers de visiteurs originaires de 16 pays différents. Le visitorat est appelé à augmenter en volume et en diversité.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle