S'abonner
Industrie

La production automobile rebondit au Royaume-Uni

Publié le 30 juin 2022

Par Damien Chalon
2 min de lecture
Après six mois de baisse consécutifs, l’industrie automobile a retrouvé des couleurs au Royaume-Uni. En mai 2022, 62 284 véhicules ont été produits, soit une hausse de 13,3 % sur un an. Un volume qui reste toutefois très inférieur à celui de mai 2019.
La production de voitures au Royaume-Uni a rebondi de 13,3 % en mai 2022.
La production de voitures au Royaume-Uni a rebondi de 13,3 % en mai 2022.

La production de voitures au Royaume-Uni a rebondi de 13,3 % sur un an en mai après dix mois consécutifs de baisse, mais reste encore bien en deçà de ses niveaux d'avant la pandémie, toujours plombée par la pénurie de semi-conducteurs.

 

Au cours du mois de mai, 62 284 unités sont sorties des usines au Royaume-Uni, davantage qu'un an plus tôt, mais c'est encore 46,3 % de moins qu'au mois de mai 2019, c'est-à-dire avant la pandémie, a annoncé jeudi 30 juin 2022 l'association sectorielle SMMT dans un communiqué.

 

Le secteur, qui se débat depuis des mois avec une pénurie de semi-conducteurs mondiale, souffre toujours "des problèmes persistants de chaîne d'approvisionnement, d'une incertitude économique croissante, d'une augmentation des coûts pour les entreprises et des perturbations causées par la guerre en Ukraine", énumère la SMMT.

 

Depuis le début de l'année, la production a ainsi chuté de 23,2 % par rapport à l'année précédente, précise l'organisation sectorielle.

 

A lire aussi : Le Royaume-Uni réoriente ses aides à l'achat de véhicules électriques

 

Si le rebond de la production en mai "est extrêmement bienvenu", la reprise "sera progressive car les chaînes d'approvisionnement restent erratiques, les coûts des entreprises volatils et l'instabilité géopolitique toujours bien réelle", selon Mike Hawes, directeur général de la SMMT.

 

Le secteur est cependant porté par l'accélération des véhicules électriques à batterie, qui ont vu leur production plus que doubler sur un an en mai. Et si l'on inclut les voitures hybrides, ce type de véhicules a représenté le mois dernier 22,6% de la production britannique.

 

Mais selon la SMMT, les fabricants automobiles britanniques ne sont pas au bout de leur peine, car ils risquent de voir leurs factures d'énergie augmenter au total de 90 millions de livres cette année.

 

Le gouvernement "doit agir urgemment" pour maintenir la compétitivité par rapport aux fabricants de l'UE, qui bénéficient d'une énergie moins chère, selon l'organisation.

 

Le gouvernement britannique s'était attiré les critiques de la SMMT mi-juin en annonçant mettre un terme à une subvention versée aux acquéreurs de certaines voitures électriques neuves, pour focaliser les aides sur d'autres types de véhicules tels que taxis, motos, camionnettes, camions et véhicules accessibles aux fauteuils roulants. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle