S'abonner
Industrie

La moitié des particules issues du trafic routier en Europe est liée au freinage et aux pneumatiques

Publié le 29 avril 2022

Par Catherine Leroy
3 min de lecture
Les particules émises par les systèmes de freinage, les pneumatiques ou les chaussées sont devenues prépondérantes par rapport à celles issues des pots d'échappement, selon une récente étude de l'Ademe. De fait, l'avantage des véhicules électriques devient assez faible.
Plus de la moitié des particules générées par le trafic routier en Europe ne proviennent pas des émissions à l’échappement.
Quel est l'avantage du véhicule électrique sur le sujet des émissions de particules fines ? Assez faible répond l'Ademe dans une étude récente. Alors que les émissions de particules fines à l'échappement ont été drastiquement réduites, notamment avec la généralisation des filtres à particules, celles générées par le freinage, les pneumatiques ou encore la chaussée sont en forte hausse.  
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle