S'abonner
Industrie

Entretien avec Jean-Pierre Valson, directeur général de Toyota Assurances.

Publié le 28 avril 2006

Par Alexandre Guillet
8 min de lecture
"Objectif 2010 : assurer un client Toyota sur sept" Prescrire de l'assurance automobile en concession, un sujet épineux que Toyota Assurances semble maîtriser : En 2005, plus de 7 000 contrats ont été souscrits par les clients Toyota, soit davantage...
"Objectif 2010 : assurer un client Toyota sur sept"
Prescrire de l'assurance automobile en concession, un sujet épineux que Toyota Assurances semble maîtriser : En 2005, plus de 7 000 contrats ont été souscrits par les clients Toyota, soit davantage...
"Objectif 2010 : assurer un client Toyota sur sept" Prescrire de l'assurance automobile en concession, un sujet épineux que Toyota Assurances semble maîtriser : En 2005, plus de 7 000 contrats ont été souscrits par les clients Toyota, soit davantage...
...que chez Renault. Jean-Pierre Valson nous dévoile la mécanique de cette réussite. Journal de l'Automobile. Vous êtes à la tête de Toyota Assurances depuis juin 2004, quel bilan faites-vous de votre activité ?Jean-Pierre Valson. Entre 2000, date de notre arrivée en France, et 2004, notre taux de pénétration avoisinait chaque année les 5 à 6 % des ventes totales de la marque. En 2005, il y a eu un véritable décollage : notre pénétration a progressé de 25 %, à 8,4 % des ventes (contre 6,7 % en 2004) pour un montant de primes acquises en hausse de 30 % et un volume de 7 500 nouveaux contrats (+ 40 %). JA. Des chiffres qui doivent donner le tournis à vos concurrents. Votre offre d'assurance est-elle si bien placée que ça ?J-PV. Nous sommes bien placés mais nous apportons surtout un contenu. En janvier 2005, nous avons fait évoluer notre offre pour être au plus près des attentes de la clientèle Toyota : nous proposons l'assistance 0 km, bien sûr, mais aussi le prêt d'un véhicule de remplacement (jusqu'à 40 jours en cas de vol), une garantie du conducteur élevée ; nous assurons les accessoires Toyota ainsi que, par exemple, la roue de secours extérieure de nos 4X4 ; nous proposons un paiement mensuel sans frais, notre franchise diminue en même temps qu'augmente le bonus, et nous ne faisons pas supporter de franchise pour le premier sinistre aux clients qui ont 50 % de bonus depuis plus de 3 ans. JA. Un prix, un contenu, cela suffit à faire un succès ?J-PV. Non, le produit peut être formidable, s'il n'est pas proposé par le réseau, il ne se vendra pas tout seul. Or, la plus grande difficulté est de faire comprendre aux concessionnaires l'intérêt qu'ils peuvent tirer de cette offre en termes de fidélisation et de flux atelier. Le gain[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle