S'abonner
Distribution

Neubauer : Du sang Peugeot dans les veines

Publié le 30 juin 2006

Par Tanguy Merrien
6 min de lecture
Le groupe Neubauer est un des plus anciens groupes de distribution Peugeot en France. Albert, arrière grand-père des dirigeants actuels, avait même installé ses premiers ateliers avenue de la Grande Armée, siège actuel de la marque. Si le groupe a choisi ensuite le multimarquisme, le nom Neubauer...
Le groupe Neubauer est un des plus anciens groupes de distribution Peugeot en France. Albert, arrière grand-père des dirigeants actuels, avait même installé ses premiers ateliers avenue de la Grande Armée, siège actuel de la marque. Si le groupe a choisi ensuite le multimarquisme, le nom Neubauer...
Le groupe Neubauer est un des plus anciens groupes de distribution Peugeot en France. Albert, arrière grand-père des dirigeants actuels, avait même installé ses premiers ateliers avenue de la Grande Armée, siège actuel de la marque. Si le groupe a choisi ensuite le multimarquisme, le nom Neubauer...
...reste lié à Peugeot. Pour longtemps. Avec les nombreuses mutations qui ont eu lieu ces dernières années au sein de la distribution automobile, il devient de plus en plus rare de trouver des groupes dont les noms évoquent une marque ou un constructeur. Certains ont été filialisés, d'autres ont tout simplement disparu de la carte. Le groupe Neubauer n'est pas de ceux là. Le lien qui unit ce groupe de concessions à la marque Peugeot est unique. "Nous avons la même histoire que les Darl'Mat, Ortelli, Mercier ou Marotzki, mais nous sommes les seuls encore présents et indépendants", glisse Eric Neubauer qui co-dirige la société, avec son frère Hervé, en suivant les traces de son arrière grand-père Albert, de son grand-père Jacques et enfin de son père Gilles. Des calèches à l'automobile C'est dans l'ouest parisien et plus précisément à Levallois-Perret que les aïeux des frères Neubauer démarrèrent leur activité. En effet, la ville des hauts-de-Seine était à la fin du 19e siècle le cœur des métiers de l'automobile puisque s'y trouvaient principalement ferronniers et charrons. A l'époque, Neubauer était une compagnie de calèches parisiennes qui  comptait près de 3 000 chauffeurs. Elle passe rapidement à la voiture à pétrole et devient une compagnie de taxis dont le siège se situe près de la Porte Maillot où se trouve aujourd'hui un grand hôtel de la Capitale. Passionné de belles automobiles, Albert Neubauer lançait alors le Palais de l'Automobile, entreprise qui créait sur des châssis nus de différentes marques (e[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle