S'abonner
Distribution

Jean-François Maréchal, Alcopa Auction : "Nous nous lançons dans la revente de deux-roues"

Publié le 6 mars 2024

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Au terme d'une année 2023 qui a marqué son histoire, la maison de ventes aux enchères de voitures d'occasion va diversifier ses activités avec des deux-roues et un service de conseils et de diagnostics des services VO dans les réseaux de distribution et chez les constructeurs. Jean-François Maréchal, directeur général d'Alcopa Auction, décrypte cette actualité.
Entretien avec Alcopa Auction
Jean-François Maréchal, le directeur général d'Alcopa Auction. ©Alcopa Auction

Le Journal de l'Automobile : Quel a été le bilan commercial d'Alcopa Auction en 2023 ?

Jean-François Maréchal : Nous avons bouclé une année extraordinaire. Alcopa Auction a totalisé 122 000 ventes de voitures d'occasion aux enchères, soit un record. En plus du volume, le montant d'adjudication a aussi connu une croissance folle. Il est passé de 540 à 740 millions d'euros.

 

J.A. : Qu'avez-vous observé en termes de tendance ?

J.-F. M. : Le mix a basculé vers des voitures d'occasion plus récentes. Nous l'avons interprété comme une preuve de la volonté de déstockage chez les acteurs de la distribution. Nous voyons plus globalement que le marché a baissé et que, depuis quelques mois, il y a un retour progressif au monde d'avant.

 

J.A. : L'évolution des prix a fait couler de l'encre. Qu'en est-il chez vous ?

J.-F. M. : Au dernier trimestre 2023, il y a eu une forte correction des prix, en effet. Nous avons subi une glissade de dix points environ et nous avons repris de l'adhérence fin janvier 2024. Les clients reviennent, les montants se stabilisent et les taux d'adjudication oscillent dans une fourchette correcte de 75 à 80 %.

 

A lire aussi : Bee2Link s'ouvre au marché des deux-roues

 

J.A. : Dans vos salles, un nouveau type de produits va prendre plus d'importance en 2024…

J.-F. M. : En effet, nous nous lançons dans la revente de deux-roues. Alcopa Auction va appliquer les méthodes de travail à ce segment de marché. Autrement dit, nous allons proposer une compétence d'estimation et de revente des motos et des scooters. Nous avons constitué une équipe de spécialistes, mené des tests concluants avec des concessionnaires au second semestre 2023. Les bons scores nous confortent dans l'idée de nous ouvrir officiellement aux deux-roues en 2024.

 

J.A. : Quelles sont les ambitions ?

J.-F. M. : Il est encore trop tôt pour prendre des engagements, mais nous pensons cumuler plusieurs milliers d'adjudications. Il faut savoir que, dans la même veine, nous avions créé une cellule dédiée aux véhicules industriels. Celle-ci a doublé ses scores entre 2022 et 2023. Nous avions détecté un potentiel et il s'est confirmé. Les professionnels apprécient notre science du métier.

 

Le début d'année s'est avéré dynamique avec une croissance de dix points dans nos salles

 

J.A. : Par quel moyen pourriez-vous renforcer cette relation de confiance avec vos partenaires ?

J.-F. M. : Nous pouvons aller plus loin dans l'accompagnement des réseaux. Certains distributeurs nous sollicitent pour diagnostiquer leurs sites et les aider à optimiser les activités VO. Alcopa Auction a décidé de répondre à cette demande. Berislav Kovacevic et Michael Boncorps ont été recrutés pour lancer une nouvelle activité.

 

J.A. : En quoi consiste-t-elle ?

J.-F. M. : Ils auront les outils pour réaliser un diagnostic en amont, pour collecter des données relatives au point de vente et à son environnement économique et pour formuler des propositions d'actions. La prestation pourra être délivrée de manière directe ou sous forme de supervision si les distributeurs veulent garder la main.

 

A lire aussi : Stellantis & You et Alcopa Auction créent une coentreprise de reconditionnement

 

J.A. : Comment voyez-vous le marché en 2024 ?

J.-F. M. : Certains facteurs exogènes peuvent faire évoluer la situation, comme la tenue du marché des véhicules neufs. Le début d'année s'est avéré dynamique avec une croissance de dix points dans nos salles. Je suis donc assez confiant pour le premier semestre.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle