S'abonner
Data Center

Vers un marché automobile mondial en hausse en 2021

Publié le 18 décembre 2020

Par Alice Thuot
4 min de lecture
Selon IHS Markit, les ventes mondiales de véhicules particuliers devraient connaître une croissance de 9 %. Une dynamique notamment portée par l’Europe, malgré la crainte d’une troisième vague et les conséquences du Brexit.
Les ventes de VP en Europe devrait atteindre 15,3 millions d'unités en 2021.
 
 
C’est une bonne nouvelle qu’apporte IHS Markit en ces tout derniers jours d’une année 2020 bien mouvementée. Selon ses prévisions, qui supposent que des vaccins efficaces seront disponibles d'ici la mi-2021, le marché automobile mondial du VP neuf devrait bénéficier, l’année prochaine, d’une belle progression de 9 % des ventes.
 
 
Ce sont ainsi 83,4 millions d’unités qui trouveraient preneur, contre 76,5 millions en 2020. Il faut dire que la base de comparaison serait effectivement plutôt faible, avec une année 2020 en repli de 15 % par rapport à 2019. IHS Markit se veut toutefois prudent pour ce nouvel exercice, notamment quant aux perspectives de reprise, les marchés clés étant susceptibles de connaître des cycles de demande différents. Sans compter que certains d’entre eux seront probablement confrontés à un regain de la pandémie, avec toutes les restrictions que cela implique.
 
 
"Les perspectives de reprise dans le monde en 2021 dépendent beaucoup de la trajectoire de la pandémie, et de la capacité des gouvernements à mettre en œuvre des programmes de vaccination. De nombreuses régions du monde sont confrontées à un taux d'infection obstinément élevé et pourraient en place de nouvelles restrictions, réduisant les perspectives de demande. Nous espérons que cette demande commencera à se normaliser à partir du milieu de l'année 2021", explique Colin Couchman, directeur exécutif des prévisions chez IHS Markit.
 
 
11 % de croissance sur le Vieux Continent
 
 
Le Vieux Continent s’inscrirait pleinement dans cette dynamique positive, malgré les inquiétudes causées par les possibles résurgences du coronavirus et par le Brexit. En 2020, IHS Markit table sur 13,7 millions de vente, un volume en baisse de 24,2 %, malgré le soutien apporté par les programmes de relance. Pour 2021, en supposant que les campagnes de vaccinations se déroulent comme prévu, ce sont 15,3 millions de véhicules qui pourraient trouver preneur, soit une croissance de 11 %. Aux Etats-Unis, IHS Markit s'attend à une hausse continue de la demande, soutenue par une croissance permise par la disponibilité généralisée du vaccin d’ici l’été, mais aussi par un possible plan de relance. À l'horizon 2021, les volumes de ventes aux États-Unis devraient atteindre 16 millions d'unités, en hausse d'environ 10 %.
 
 
Enfin, le premier marché entré mais aussi premier sorti de la crise, la Chine, a pu bénéficier en 2020 d’une reprise solide de sa demande, et devait livrer cette année 23,6 millions d’unités. La baisse, de seulement 5 % par rapport à 2019, a été amortie grâce au soutient du gouvernement qui a notamment décidé de reporter de six mois l’application de la prochaine échéance réglementaire en termes de norme anti-pollution, mais a aussi choisi d’augmenter le quota concernant le nombre de plaques d’immatriculation pouvant être délivrées. Résultat, le marché devrait voir sa demande progresser de 5 % également en 2021 soit, 24,9 millions d’unités. 
 
 
Les électrifiés apportent leur pierre à l'édifice
 
 
Point commun d’au moins deux de ces trois grandes zones majeures, profiter, en 2021, d'un relatif dynamisme des ventes de modèles électrifiés. En Europe, les objectifs CO2 pour les VP neufs fixés aux constructeurs ont largement contribué à cette accélération en 2020, et qui devrait se confirmer en 2021, à mesure que les gammes se développement et que les objectifs se sévèrisent. Tandis que la Chine devrait rester le leader de l’électrification, le mouvement aux Etats-Unis en faveur des électrifiés serait potentiellement plus timide. 
 
 
En cause, la révision sous Donald Trump du cadre réglementaire SAFE (Safer Affordable Fuel-Efficient) visant à réduire la consommation de carburant des véhicules neufs, en une version beaucoup moins ambitieuse que celle présentée par l’administration Obama. Cependant, avec l'arrivée de Joe Biden au pouvoir, la possibilité que les États-Unis rejoignent l'Accord de Paris pourrait bien jouer en la faveur des électrifiés sur ce marché. Ainsi, pour IHS Markit, les volumes de VP électrifiés en Chine, en Europe et aux États-Unis devraient représenter 2,45 millions d’unités en 2021.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle