S'abonner
Data Center

Plongée vertigineuse pour le marché de l'occasion en mars 2022

Publié le 6 avril 2022

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Les immatriculations de véhicules d'occasion à particulier ont enregistré une contraction de 14,3 % à 506 222 unités, le mois dernier, selon les chiffres de AAA Data. Une tendance qui touche toutes les grandes marques.
Lors du premier trimestre 2022, 1 395 230 véhicules ont changé de main en France (-11,2 %).
Lors du premier trimestre 2022, 1 395 230 véhicules ont changé de main en France (-11,2 %).

En proie à des difficultés liées à la crispation du marché des véhicules neufs, le segment des VO à particulier a connu une chute retentissante en mars 2022, selon AAA Data. Les données mensuelles font état de 506 222 transactions soit 14,3 % de moins que l'an passé. Certes, il y a l'influence d'un effet de base assez fort et la raréfaction des produits disponibles, il n'empêche que la tendance n'est pas des plus rassurantes.

 

"Nous sentons les tensions, confirme le directeur VO d'un groupe du top 100. Les délais s'allongent et le manque de reprises n'arrange pas la situation. La taille du groupe ne change pas. Il faut surtout s'en remettre aux process". Aucune marque n'échappe à la déflagration à l'exception peut-être de Toyota dont 16 996 véhicules ont changé de mains en mars (-0,9 %, par rapport à 2021).

 

A lire aussi : Le succès de l'achat automobile en ligne

 

En effet, Renault plonge de 14 % (99 380 unités), tandis que Peugeot et Citroën rendent respectivement 14,7 % (91 456 unités) et 15,1 % (54 774 unités). Autre référence du marché à dévisser, Volkswagen est annoncée en repli de 16,6 % à 38 478 unités. Mais ce sont bien les marques en quête d'un nouveau souffle dans les halls qui ont le plus souffert : Ford (-18,6 %, à 17 526 VO), Opel (-18,4 %, à 14 651 VO), Fiat (-19,2 %, à 13 608 VO) et Nissan (-22,3 %, à 11 515 VO).

 

Trois marques en croissance sur le trimestre

 

Au terme du premier trimestre 2022, les services administratifs ont enregistré quelque 1 395 230 changements de carte grise en France. En comparaison à l'année précédente, ce volume accuse une fonte de 11,2 %.

 

Dans le top 30 des marques les plus représentées dans les transactions (soit 98,5 % du marché), seules trois d'entre elles achèvent le premier trimestre en croissance. Il s'agit de Toyota qui est créditée de 45 986 changements de main (+2,6 %), de Hyundai avec 16 657 unités, soit 4,2 % de mieux que l'an passé, et Kia dont les 16 015 transactions tous canaux confondus lui permettent de grappiller 0,2 % de volume.

 

Mars  2022 Jan. à  Mars 2022
Marque Volume Part (%) Var. (%) Volume Part (%) Var. (%)
Total dont 506 222 100 -14,3 1 395 230 100 -11,2
Renault 99 380 19,6 -14 271 449 19,5 -11,7
Peugeot 91 456 18,1 -14,7 250 430 17,9 -12,5
Citroën 54 774 10,8 -15,1 151 577 10,9 -11,3
Volkswagen 38 478 7,6 -16,6 107 632 7,7 -13,3
BMW 21 873 4,3 -12,7 60 327 4,3 -9,5
Audi 20 909 4,1 -16,8 58 941 4,2 -13,1
Mercedes 20 051 4 -14,7 55 525 4 -10
Ford 17 526 3,5 -18,6 48 583 3,5 -14,8
Toyota 16 996 3,4 -0,9 45 986 3,3 2,6
Opel 14 651 2,9 -18,4 40 521 2,9 -14,3
Fiat 13 608 2,7 -19,2 37 661 2,7 -14,3
Dacia 12 888 2,5 -11,7 35 255 2,5 -8,8
Nissan 11 515 2,3 -22,3 32 387 2,3 -18,1
Mini 7 486 1,5 -11,4 20 658 1,5 -7,1
Seat 7 351 1,5 -13,8 20 564 1,5 -9
DS 6 126 1,2 -8 16 671 1,2 -4,7
Hyundai 5 994 1,2 -3,8 16 657 1,2 4,2
Kia 5 765 1,1 -5 16 015 1,1 0,2
Suzuki 4 497 0,9 -9,1 12 369 0,9 -6,7
Skoda 3 825 0,8 -8,5 10 443 0,7 -7,9
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle