S'abonner
Data Center

Le marché japonais a bien résisté en 2021

Publié le 5 janvier 2022

Par Damien Chalon
2 min de lecture
Au Japon, les ventes de véhicules neufs, toutes catégories confondues, ont reculé de seulement 3,3 % en 2021, à 4,4 millions d’unités. A lui seul, Toyota a écoulé 1,4 million de voitures.
Toyota a écoulé 1,4 million de véhicules au Japon en 2021.
Toyota a écoulé 1,4 million de véhicules au Japon en 2021.

Les ventes de véhicules neufs au Japon n'ont baissé que de 2,9 % en 2021 malgré les pénuries de composants, après une chute de 12,3 % en 2020 due à la crise provoquée par la pandémie et à un relèvement de TVA.

 

Un total de 2 795 818 de voitures (hors mini-voitures de type "kei cars"), camions et bus ont été écoulés en 2021 dans l'archipel nippon, selon des chiffres publiés le 5 janvier par l'association japonaise des concessionnaires automobiles (Jada).

 

Le géant Toyota a écoulé dans son propre pays plus de 1,4 million de véhicules au cours de l’année (en incluant sa marque de luxe Lexus), soit plus de 51 % de part de marché.

 

Sur le mois de décembre, 218 782 véhicules neufs ont été vendus dans l'archipel nippon, ce qui représente une baisse de 10,2 % sur un an mais un chiffre quasiment stable (-0,2 %) par rapport à novembre.

 

Au niveau des "kei cars", 1 652 522 d'unités de ces mini-voitures dotées d'une motorisation égale ou inférieure à 660 cm3 ont été vendues en 2021, soit un recul de 3,8 % par rapport à 2020, selon des données publiées séparément. En décembre, leurs ventes ont baissé de 13,6 % sur un an, à 117 660 unités.

 

Tous types de véhicules confondus (voitures incluant "kei cars", camions et bus), les ventes automobiles au Japon ont reculé de 3,3 %, à environ 4,4 millions d'unités sur l'ensemble de 2021. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle