S'abonner
Data Center

Le marché chinois recule en avril

Publié le 12 mai 2017

Par Vincent Burgat
2 min de lecture
Le marché automobile chinois a subi une baisse de 2,2% sur un an en avril. Les taxes à l’achat plus élevée ont freiné les consommateurs.
Le marché automobile chinois a subi une baisse de 2,2% sur un an en avril. Les taxes à l’achat plus élevée ont freiné les consommateurs.
Le marché automobile chinois a subi une baisse de 2,2% sur un an en avril. Les taxes à l’achat plus élevée ont freiné les consommateurs.

 

Avec 2,08 millions d’unités écoulées lors du mois d’avril, la Chine enregistre la baisse la plus importante sur son marché automobile depuis août 2015 et ses -5%. Sur l’ensemble des quatre premiers mois de l’année, la hausse des ventes n’est que de 4,6%, bien loin des 13,7% de croissance réalisés sur l’ensemble de 2016. "Le secteur automobile est toujours stable, mais se dirige vers le point critique de refroidissement du marché", a concédé Ye Shengji, vice-secrétaire général de l’Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM).

 

Les observateurs prévoient un tassement des activités pour l’année en cours, en raison de la réduction des avantages fiscaux dont bénéficiait le secteur automobile. Fin 2015, Pékin avait diminué de moitié (de 10 à 5%) la taxe à l’achat sur les petites voitures individuelles équipées d’un moteur de cylindrée inférieure à 1,6l, alors que ces modèles représentent plus de 70% des ventes de véhicules particuliers dans le pays. Cette mesure avait permis une envolée des ventes de VP, atteignant les 24 millions d’unités en 2016 (+14,9%). En janvier, cette taxe a été réévaluée à 7,5% et devrait revenir à 10% en 2018, de quoi refroidir les acheteurs, alors que la croissance économique du pays continue de ralentir.

 

Le marché du géant asiatique est toujours dominé par les grandes marques étrangères, principalement, Volkswagen et General Motors, qui marquent un essoufflement en avril. Mais la baisse la plus notable se trouve chez le Sud-Coréen Hyundai, qui a dégringolé de 61,5% à 51000 immatriculations, le mois dernier, sur fond de crise diplomatique entre les deux pays.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle