S'abonner
Data Center

Le marché britannique touche le fond

Publié le 6 janvier 2021

Par Christophe Jaussaud
4 min de lecture
Avec l'impact du coronavirus et du Brexit, les livraisons ont chuté de 29,4 % en 2020 sur le marché britannique. Le Royaume-Uni a enregistré 1,63 million d'immatriculations, sa pire performance depuis 1992.
Avec -29,4 % en 2020, le marché du Royaume-Uni a enregistré la chute la plus sévère de ses immatriculations depuis 1943 !
Avec -29,4 % en 2020, le marché du Royaume-Uni a enregistré la chute la plus sévère de ses immatriculations depuis 1943 !
  Avec -29,4 % en 2020, le marché du Royaume-Uni a enregistré la chute la plus sévère de ses immatriculations depuis 1943 ! Seulement 1 631 064 véhicules ont pris la route, soit le total le plus faible depuis 1992.   Dans un communiqué, mercredi 6 janvier 2021, la SMMT, le CCFA local, évalue à plus de 20 milliards de livres la perte de chiffre d'affaires sur l'année, en raison de la pandémie, des incertitudes du Brexit et de la désaffection pour les véhicules diesel et à essence. L'essentiel de la chute s'explique par le premier confinement du printemps, qui a entraîné la fermeture des concessions et des usines pour de longues semaines. Mais par la suite, le marché est resté plombé par une faible demande [...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle