S'abonner
Constructeurs

Un électroGhosn ?

Publié le 9 décembre 2005

Par Christophe Jaussaud
8 min de lecture
En février prochain, Carlos Ghosn annoncera un plan triennal afin de relancer Renault. Mais la marque au Losange en a-t-elle vraiment besoin ? Silencieux depuis son arrivée en avril dernier, le nouvel homme fort de Renault a dévoilé des pistes de travail. Parallèlement, des informations internes...
...au constructeur sont venues alimenter le dossier. Renault est-il vraiment si mal en point que ça ? Certes, le constructeur français n'est plus, depuis septembre, la première marque européenne, une première depuis 2002. Certes, il a lancé un profit warning sur les résultats 2005 avec une marge opérationnelle en baisse d'un point. Carlos Ghosn a même annoncé durant une conférence de presse en Corée du Sud que "le groupe n'aura aucun produit à mettre sur le marché l'année prochaine ; nous serons sur la défensive en 2006." La marque au Losange est-elle pour autant en route vers une nouvelle traversée du désert ? Nombre d'analystes, mais aussi certains de nos confrères, voient en ces annonces, les premières depuis son arrivée à la tête de Renault en avril dernier, un Carlos Ghosn habile, noircissant le tableau à dessein, pour que son plan triennal, annoncé le 9 février prochain, soit vite couronné de succès. D'autres, sans parler de crise, avancent que Renault doit effectivement évoluer, à l'image de Nissan, pour rester dans la course et surtout gagner du terrain sur l'échiquier mondial. Cette dernière analyse semble plus proche de la vérité et bien que l'encéphalogramme de Renault est loin d'être plat, un "électroGhosn" fera sûrement partie du plan triennal. Produits, design, organisation industrielle, organigramme, communication, le nouveau samouraï de Boulogne devrait pointer le bout de son sabre partout. Renault devra diversifier sa gamme et ses débouchés Carlos Ghosn est un adepte des plans. On se souvient du NRP (Nissan Revival Plan) et du 180 (un million d'unités supplémentaires vendues, 8 % de marge d'exploitation et zéro dette), tous deux réussi. Le président de Nissan a annoncé, le 22 septembre dernier, de nouveaux objectifs pour Nissan avec le plan Value Up (voir JA n°931/932). Renault connaîtra le sien le 9 février prochain. Toutefois, le patron de l'ex-Régie a déj[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle