S'abonner
Constructeurs

Trente ans après les débuts de la RS01 à Silverstone, les R27 ont réalisé une prestation des plus discrète. La faute à des problèmes de pneus.

Publié le 20 juillet 2007

Par Marc David
3 min de lecture
En ce 16 juillet 1977, lorsque Renault débarque à Silverstone pour son 1er Grand Prix, le moteur turbo de la RS01 n°15 aux couleurs de la Régie provoque un certain scepticisme du côté britannique. Pour le commando jaune (les François Castaing, Bernard Dudot,...
...Gérard Larrousse, Michel Lepraist et tous les autres), la tension est palpable. Et ce ne sera pas la 21e place de grille obtenue par Jean-Pierre Jabouille, à la limite de la non-qualification, qui aura de quoi les rassurer. Invité d'honneur à Silverstone, le parisien raconte. "Nous avons débarqué à Silverstone avec quelque chose de totalement différent : pneus radiaux Michelin, une première mondiale à l'époque, un moteur turbocompressé, là encore quelque chose de nouveau en Formule 1, et un jeune pilote, en l'occurrence moi-m[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle