S'abonner
Constructeurs

Solide deuxième trimestre 2023 pour Tesla

Publié le 20 juillet 2023

Par Christophe Jaussaud
4 min de lecture
Au cours du deuxième trimestre 2023, Tesla a vu ses livraisons mondiales bondir de 83 %, avec 466 140 unités contre 254 695 un an plus tôt. Le chiffre d'affaires sur la période progresse de 47 %, à 24,92 milliards de dollars, mais la marge s'érode légèrement, à 18,2 %.
Tesla
Les livraisons mondiales de Tesla au deuxième trimestre 2023 ont bondi de 83 %, avec 466 140 unités, contre 254 695 un an plus tôt. ©Tesla

Tesla a dévoilé, mercredi 19 juillet 2023, des résultats en hausse, dans le sillage de ventes dopées par des réductions de prix pratiquées depuis plusieurs mois.

 

Comme s'y attendaient les analystes, ces réductions tarifaires ont rogné la marge bénéficiaire du groupe d'Elon Musk, qui a glissé à 18,2 %, contre 19,3 % au premier trimestre. Le milliardaire avait exposé sa stratégie en avril : il vaut mieux vendre davantage même si les marges sont temporairement moins élevées.

 

"Il est préférable de livrer un grand nombre de voitures avec une marge plus faible et de récolter cette marge plus tard, au fur et à mesure que nous perfectionnons les logiciels de conduite autonome", avait-il expliqué.

 

A lire aussi : Tesla veut agrandir son usine de Berlin  

 

Les livraisons ont grimpé à 466 140 véhicules sur le trimestre, contre 254 695 un an plus tôt. Le chiffre d'affaires s'est établi à 24,92 milliards (+47 %) et le bénéfice net a bondi de 20 % à 2,7 milliards de dollars.

 

©Tesla

 

"Nous sommes ravis d'avoir réalisé de tels résultats étant donné l'environnement macroéconomique", a indiqué le groupe dans un communiqué. "C'est un accomplissement incroyable de la part de l'équipe Tesla", s'est réjoui Elon Musk lors d'une audioconférence avec des analystes mercredi, estimant que, "sur le long terme, nous pensons que l'économie va tirer les volumes vers les cieux".

 

Surtout avec l'arrivée de nouveaux produits comme son robot-taxi, "un design révolutionnaire fabriqué de façon révolutionnaire", s'est-il enthousiasmé.

 

Il a confirmé l'objectif de produire 1,8 million de véhicules en 2023 mais, a-t-il prévenu, "la production au troisième trimestre va être un peu inférieure à cause de fermetures d'usines pour de nombreuses mises à jour".

 

A lire aussi : Tesla vend plus mais gagne moins

 

"Nous avons d'amples liquidités à disposition pour financer notre programme de produits, les projets à long terme d'augmentation des capacités de nos usines et autres dépenses", a assuré le constructeur.

 

Tesla a fabriqué 479 700 véhicules au deuxième trimestre, contre 258 580 sur la même période de 2022 et 440 808 au premier trimestre de cette année.

 

©Tesla

 

Pour les analystes de Wedbush, Tesla se trouve désormais "en position de force" sur le marché des véhicules électriques grâce "à sa politique de tarification agressive". Le groupe "se prépare maintenant à monétiser davantage cette réussite", ont-ils commenté.

 

Le groupe s'est montré satisfait du niveau de sa marge opérationnelle, restée "saine" à environ 10 % "malgré les réductions de prix des premier et deuxième trimestres". "Cela reflète nos efforts continus en matière de réduction des coûts, le succès des chaînes de production à Berlin et au Texas et la bonne performance de nos branches Énergie et Services" notamment.

 

"La demande est démentielle"

 

Concernant le pickup électrique Cybertruck, dont le premier exemplaire est sorti samedi de la chaîne de fabrication de la méga-usine Tesla au Texas, le groupe a affirmé mercredi que le début de la production à grande échelle allait intervenir, comme prévu, d'ici la fin de l'année.

 

"Il est grand de l'extérieur mais il est encore plus grand à l'intérieur", a estimé Elon Musk mercredi. "J'ai trop hâte de commencer les livraisons plus tard cette année".

 

"La demande est démentielle. Ce n'est pas un problème", a-t-il lancé, prévoyant des livraisons "en grandes quantités l'année prochaine".

 

Deux jours après la présentation à grand spectacle du véhicule, Tesla avait indiqué avoir reçu près de 150 000 précommandes. Le groupe n'a donné aucune indication à ce sujet depuis, ni concernant le prix de vente.

 

Lors de son lancement, l'entreprise avait indiqué que le Cybertruck devait être décliné en trois modèles, de 39 900 dollars et 400 km d'autonomie pour l'entrée de gamme, jusqu'à 69 900 dollars et 800 km d'autonomie annoncée pour le modèle supérieur.

 

Il va notamment se retrouver en concurrence avec le pick-up électrique de Ford, qui a d'ailleurs annoncé lundi une baisse de 10 000 dollars du prix de vente de son F-150 Lightning. (avec AFP)

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle