S'abonner
Constructeurs

Sète, cheval de Troie de Hyundai

Publié le 29 septembre 2006

Par Tanguy Merrien
3 min de lecture
Le port de Sète vient de créer sa première plate-forme d'import-export automobile. Pour l'heure, seul Hyundai en profiterait pour importer 15 000 voitures par an. 30 000 dans trois ans. Après Marseille, Le Havre et Nantes, le port de Sète va devenir à son tour un pôle voitures...
...destiné à l'importation de véhicules sur le sol français. La Chambre de commerce et d'industrie du Languedoc-Roussillon a signé un contrat de location avec la société française Sintax, filiale de la société espagnole Dragados. "Un contrat de bail d'une très longue durée", ajoute Henri Cournon, responsable du port de commerce de Sète, qui précise "que le rôle de la CCI n'est autre que de libérer les espaces afin de faciliter les opérations, en l'occurrence ici, créer une plate-forme automobile." La société Sintax devient alor[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle