S'abonner
Constructeurs

Sébastien Loeb et Daniel Elena : Le bouquet final

Publié le 19 novembre 2004

Par Alexandre Guillet
3 min de lecture
Couronnés depuis la Corse, Sébastien Loeb, Daniel Elena et la Xsara WRC ont remporté à Perth leur 6e victoire de la saison. Carlos Sainz: forfait suite à son accident lors des reconnaissances. Markko Märtin : très vite (avant ES 2) en dehors des débats...

...après que le moteur de sa Ford Focus WRC 04 eut rendu l'âme. Peter Solberg : également hors course suite à sa sortie de route dans l'ES 4… Ne restaient plus que Marcus Grönholm et sa 307 WRC pour barrer la route à la Xsara WRC de Sébastien Loeb, en embuscade. Ultime manche du championnat du monde des rallyes 2004, le rallye d'Australie n'avait en effet pas épargné les virtuoses du volant. Hélas pour Peugeot, la série allait se poursuivre. Fort de 20 secondes d'avance avant d'aborder la deuxième étape, le géant finlandais sort de la route 3 kilomètres après le départ de la première spéciale (l'ES 10). Marcus raconte : "Tout allait bien jusqu'à ce gauche. Nous étions à vitesse normale, mais les rails étaient plus profonds qu'hier car creusés par le premier passage. La 307 WRC s'est mise à glisser sur le milieu, nous avons fait un "360°" et avons heurté un arbre par l'avant et par l'arrière. J'ai essayé de redémarrer, mais dans le choc quelque chose a coincé la courroie d'alternateur bloquant le moteur. Nous avons finalement réussi à repartir, mais trop tard !"

Avec son 6e succès en une saison, Sébastien Loeb rejoint Didier Auriol sur les tablettes

Après la Grèce, l'Argentine et la Grande-Bretagne, voilà la 4e sortie de route irrémédiable (également sorti en Suède, il avait pu repartir pour terminer second) du leader de l'équipe Peugeot, visiblement pas insensible à la pression… Grönholm out, une voie royale s'ouvrait pour le pilote Citroën. En fait, ce succès porte à six le nombre de manches gagnées en 2004 par l'équipage franco-monégasque. Deuxième Français champion du monde, dix ans après Didier Auriol, Sébastien rejoint une seconde fois le Millavois en égalant son record de victoires en une saison. En outre, il réalise le vœu de Carlos Sainz, désormais nouveau retraité. "Carlos avait dit qu'il voulait apprendre notre victoire en arrivant à Madrid, lâche le vainqueur. Nous y sommes parvenus grâce à toute l'équipe qui, une fois de plus, nous a donné une voiture parfaite." De quoi émouvoir Jean-Claude Vaucard, responsable technique de Citroën Sport, pour qui le rallye d'Australie représentait le dernier sur le terrain. Et aussi Guy Fréquelin, le "boss" : "Bien que les deux titres soient joués, l'équipe a su garder intacte sa motivation, souligne-t-il. Je suis vraiment fier d'elle." Une motivation (équivalente chez Peugeot Sport) qui aurait pu également être mise à mal par l'annonce récente du retrait de la scène mondiale des rallyes à la fin 2005… Bref, Sébastien s'impose avec une marge de presque deux minutes (1'55'' exactement) sur Harri Rovanperä, qui sauve brillamment l'honneur du Lion ; la troisième marche du podium revenant à François Duval (Ford Focus WRC 04). Bilan des courses : le classement Pilotes demeure inchangé pour la place de dauphin, Solberg conservant son avantage de 3 points sur Märtin.


 Marc David

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle