S'abonner
Constructeurs

Renault frappe un grand coup en Russie

Publié le 21 décembre 2007

Par Christophe Jaussaud
6 min de lecture
Alors que Nissan serait en train de discuter avec Chrysler, Renault vient d'annoncer un accord stratégique avec AvtoVaz, le premier constructeur russe. Le groupe Français, qui détiendra 25 % du capital, va aider son homologue russe à redresser sa marque...
...emblématique Lada mais également jouer rapidement un rôle plus important sur un marché russe en pleine croissance.AvtoVaz aiguisait les appétits de nombreux constructeurs, GM, Fiat, Magna en tête, mais finalement Renault sera le partenaire du premier constructeur russe. "Cela fait deux ans que nous discutons avec AvtoVaz, confie Patrick Pelata, directeur général adjoint Renault, nous avons appris à les connaître, mais surtout connaître en détail ce dont ils avaient besoin pour faire des propositions qui leur correspondent. Dès le départ, nous nous sommes placés sur le terrain de l'intérêt commun." Un intérêt quasi vital pour AvtoVaz : "L'entreprise a pris conscience, explique Patrick Pelata, qu'elle ne passerait sûrement pas la prochaine décennie sans entamer le renouvellement complet de sa gamme." Renault s'est donc positionner en partenaire afin d'aider à cette rénovation en apportant moteurs, plates-formes et autres process de fabrication. Russian Technologies et Renault détiendront, une fois l'accord final signé, via une holding détenue à parts égales, 50 % du capital d'AvtoVaz plus deux voix afin d'avoir une minorité de blocage. Mais Renault, qui devrait débourser une somme proche d'1 milliard d'euros pour détenir 25 % du capital (la capitalisation boursière d'AvtoVaz étant proche de 5,5 milliards de dollars donc environ 3,8 milliards d'euros), ambitionne bien évidemment autre ch[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle